X
Rechercher
Publicité

Windsor cède un terrain pour la construction de logements adaptés

durée 17 juin 2022 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Windsor —La Ville de Windsor cède un terrain à Han-Logement pour la construction de huit ou de seize logements adaptés aux personnes ayant un handicap. 

Les élus ont pris cette décision lors de la dernière séance du conseil municipal qui s’est tenue le 6 juin dernier. 

Le terrain avec services est situé au bout de la rue Simoneau à Windsor. 

« Je suis allé en visiter un à East Angus et c’est vraiment très bien. Tout est adapté pour les personnes ayant un handicap. Quand nous avons rencontré les gens du projet, nous avons rapidement accepté de collaborer avec l’organisme. J’ai vraiment hâte que ce soit construit. C’est vraiment un beau projet », affirme Sylvie Bureau, mairesse de Windsor. 

Fondé en 2002, Han-Logement est un organisme sans but lucratif dont la mission est de développer et proposer des logements complètement adaptés aux besoins des personnes ayant un handicap physique, intellectuel ou connaissant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), dont les revenus modestes ne permettent pas de se loger adéquatement. L’organisme compte aujourd’hui 22 immeubles.

« Le terrain peut nous permettre de construire deux immeubles de huit logements. Nous venons tout juste d’inaugurer nos installations à East Angus et à Cowansville. C’est le même type d’habitation », de dire Jocelyn Jussaume, directeur général adjoint chez Han-Logement. 

Les échéanciers ne sont pas encore établis. « Les autorités municipales viennent tout juste de nous signifier leur intention de nous céder le terrain avec services. Au préalable, nous devons faire nos vérifications techniques pour savoir si nous pouvons construire à cet endroit. Nous allons donc entamer nos études prochainement », souligne M. Jussaume.

« Je ne peux pas vous dire quand les travaux débuteront. Plein d’éléments peuvent survenir. Nous sommes très prudents sur les échéanciers. En revanche, nous ne laissons pas traîner les choses. Nous visons le court ou le moyen terme, dans une période de trois ans », soutient le directeur général adjoint.

Les projets sont financés de façon privée. Ils ne reposent pas sur des programmes gouvernementaux. 

À East Angus, le projet a été réalisé en partenariat avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ, la Société d’habitation du Québec et la Société canadienne d’hypothèque et de logement. 

La Ville de East Angus et des gens d’affaires locaux ont aussi apporté une contribution substantielle. Par ailleurs, Desjardins Entreprises est un intervenant financier important de ce projet en accordant un prêt hypothécaire, appuyé par la Caisse d’économie solidaire Desjardins (Cécosol) et Investissement Québec (IQ).

Deux immeubles sont actuellement en construction ; un à Val-des-Sources, l’autre à Magog, qui est presque terminé.

« Nous visons toujours la construction de quatre immeubles par année », termine M. Jussaume.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 juin 2024 | 4h00

Danville inaugure sa toute nouvelle Route bleue

Danville — Le mardi 4 juin dernier, la ville de Danville et ses partenaires avaient convié les médias au Camping des Pins, afin de lancer officiellement les activités de ce qui s’avère être la toute première Route bleue en Estrie et au Centre-du-Québec. Le parcours rivière Nicolet sud-ouest est un tronçon navigable d’embarcation à pagaies de 22 ...

7 juin 2024 | 4h00

Lancement d’un projet de centrale de prêt de vélos

Richmond — Le Conseil sport de loisir de l’Estrie s’associe à plusieurs partenaires de la MRC du Val-Saint-François, dans le cadre du lancement d’un projet pilote de centrale de prêt de vélos.  Le lancement de ce projet pilote s’est déroulé la semaine dernière dans le stationnement adjacent au restaurant de la Vieille Gare de Richmond. Il s’est ...

2 juin 2024 | 4h00

Le Moulin à laine lance une expérience immersive de réalité augmentée

Ulverton — Le Moulin à laine d’Ulverton lance son projet novateur de réalité augmentée intitulé « Avant de perdre le fil ». Cette expérience vise à transmettre les connaissances sur les procédés de transformation de la laine, mettant en valeur le métier des mécaniciens d’époque et le travail dédié des bénévoles à travers le temps. Ces efforts ...