Publicité

17 février 2021 - 04:00

Une autre page d’histoire se tourne avec la vente du centre Sainte-Famille

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Toutes les réactions 6

Richmond(RL) —Les citoyens et citoyennes de Richmond seront une nouvelle fois témoins d’un important changement au sein du paysage de leur municipalité prochainement. En effet, après la démolition des anciennes écoles primaires l’automne dernier, voilà qu’une transaction vient d’être conclue concernant la vente du centre Sainte-Famille. Propriété de l’organisme communautaire Club Lions Richmond-Melbourne depuis près de vingt ans, l’ancienne église transformée en salle de réception est officiellement passée aux mains d’un groupe d’investisseurs montréalais, le 8 février dernier. « C’est à contrecœur que nous avions dû mettre l’édifice en vente en 2020, mais les coûts d’opérations et d’entretiens du bâtiment étaient devenus beaucoup trop lourds à supporter pour notre organisme. », commenta M. Michel Turgeon secrétaire du club Lions Richmond-Melbourne. 

À l’époque le club Lions s’était porté acquéreur de l’endroit pour la somme symbolique de 1 $ auprès de la fabrique de la paroisse Sainte-Bibiane, qui administrait jusque-là les deux églises catholiques de la municipalité. « Bien que ce n’était déjà pas évident de faire nos frais par le passé malgré la location des salles et les brunchs mensuels que nous organisions, il faut avouer que la covid nous aura finalement fait très mal. Avec des dépenses de l’ordre de 1000 dollars par mois, privés de tout revenu depuis près d’un an et n’étant éligible à aucun programme d’aide financière, nous étions arrivés à la fin de nos ressources monétaires. Nous avons bien tenté d’aller chercher de l’appui de la part des différents paliers gouvernementaux, mais sans succès, on nous a cordialement redirigés vers les institutions financières afin de contracter un prêt, une option qui n’en était pas une pour nous. », expliqua pour sa part M. Denis Bouchard, 1er vice-président du club. Ce dernier indiqua également que l’organisme, comptant présentement 22 membres actifs, avait approché la fabrique pour l’informer de ses intentions de se départir de l’édifice du 155 de la rue Craig, car celle-ci avait un droit de rachat prioritaire, mais cette dernière ne s’en est pas prévalue, tout comme la ville de Richmond, qui n’a démontré aucun intérêt face à l’opportunité d’acquérir le centre. 

« À ce que j’en sais, l’endroit sera appelé à changer de vocation une fois de plus alors que les nouveaux propriétaires envisagent de transformer les lieux en espaces à logements, est-ce qu’il s’agira de condos ou d’appartements, ça je ne saurais dire. D’ici là il est certain qu’il y aura des travaux primaires de réfections à faire, car nous estimons les besoins actuels de rénovations à plusieurs dizaines de milliers de dollars. Malgré les efforts déployés, nous avons malheureusement dû en repousser quelques-unes, et ce, malgré le fait que nous avions déjà investi plus de 60 000 $ en aménagements et travaux de toutes sortes au fil des ans. Il est également important de mentionner que les sommes provenant de la vente du centre Sainte-Famille, elles qui couvrent à peine un peu plus que le montant des investissements antérieurs, seront redistribuées dans la collectivité par le biais d’activités et de contributions diverses. Bien que la plupart des membres du club Lions Richmond-Melbourne commencent à prendre de l’âge, on entend bien demeurer présent et actif pour le bien des gens de notre communauté, ceci dit il nous ferait assurément grand plaisir d’accueillir de la relève au sein de nos membres. », conclut le Lion Denis Bouchard.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactions
  • merci aux Lions et Lionnes qui ont travailler si généreusement au bien de la communauté Merci

    pierrette poirier - 2021-02-17 10:30
  • J aurais aimer mieux l achat par Marie Lise Pilote qui nous aurait apporter des beau spectacles et beaucoup de visibilité. Mais bon au moins y a de l avancement à Richmond enfin

    Manon - 2021-02-17 11:03
  • Je vous comprends M.Bouchard, nous aussi au Club Joyeux de l'âge d'or cherchons de la relève. Malheureusement nos membres vieillissent ou déménagent ailleurs, mais nous sommes plus chanceux que vous,mais pour combien de temps??

    Robert Pelletier - 2021-02-17 11:05
  • Occasion ratée !!
    Triste fin pour Ste-Famille et lourde perte pour les Lions et la communauté. Cet édifice qui a été qualifié de patrimonial par les opposants au projet de salle de spectacle, finira probablement sous le pic des démolisseurs, et pourtant plus personne ne réagit...
    Les Lions avaient une entente financièrement plus avantageuse qui assurait la continuité de leurs activités. De plus la salle de spectacle aurait attiré du public de l’extérieur et stimulé notre centre-ville qui en a dramatiquement besoin. Un groupe de citoyens a préféré saboter le projet au conseil de ville....
    Une belle occasion ratée pour le centre-ville et les habitants de Richmond alors que plusieurs municipalité environnantes encouragent le développement culturel.

    Daniel Harvey - 2021-02-18 08:11
  • It's not rite. They should leave the history of this town alone. They've already taken down alot of historical buildings in this town doen leave the rest alone. If it keeps up this town won't have a history to speak of.

    Sharon - 2021-02-18 12:29
  • comme souvenirt c'est fort maalheureuxmon père y a chanté plusieurs avec la chorale du temps, j'étais au jubé a toutess les messes de 10.00 hrs... Mon père Albert n'en a jamais manqué une... Mes deux filles y furentt également baptisé.. Nous avions n comme famille notre banc dans la section extrème gauche le 4e banc... même après le décès de notre père en novembre 1966, mamam la toujours gardé...précédent la démolition croyez vous qu'il serait possible de l'obtenir et j'rais le cherché avec plaisir....Bien a vous en attente de vos nouvelles.

    André Boucher - 2021-02-18 17:39