X
Rechercher
Publicité

Les municipalités demandent l’aide du gouvernement

durée 4 septembre 2022 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Val-Saint-François —En campagne électorale, l’UMQ demande aux partis politiques de prendre des engagements financiers, et ce, dès la première année, pour répondre non seulement à l’augmentation des responsabilités municipales, mais aussi à la hausse marquée des coûts occasionnée par l’inflation, estimée à près d’un milliard de dollars pour 2022. 

L’UMQ démontre, par sa plateforme, que plusieurs mesures devront être considérées par le prochain gouvernement en tenant compte du contexte inflationniste, dont la construction des logements sociaux et abordables, la construction des logements locatifs en région, la protection des sources d’eau potable ainsi que le financement des infrastructures récréatives et sportives. 

Daniel Veilleux, maire de Saint-Denis-de-Brompton, estime que les deux autres paliers gouvernementaux devront aider le municipal dans cette période inflationniste. « Nous avons des attentes. Il y a des représentations qui vont continuer de se faire. Il faut avoir le support des autres gouvernements », de dire M. Veilleux.

Selon la mairesse de Windsor, le gouvernement devrait ajuster ses subventions. « Par exemple, avec les travaux sur la rue Ambroise-Dearden, les subventions accordées lors de l’appel d’offres ne sont plus collées à la réalité », soutient la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau.

Rémi-Mario Mayette, directeur général à la Ville de Richmond, considère que les autorités municipales devront manœuvrer à l’intérieur des budgets actuels. « Nous allons faire avec le budget que nous avons. Il y a des choses qu’on ne fera pas, mais ce n’est pas encore déterminé. Habituellement, nous faisons les ajustements budgétaires en octobre. Nous devrons couper à certains endroits », mentionne-t-il.

Les municipalités doivent-elles aller chercher le manque à gagner dans la proche des contribuables ? « D’ailleurs, l’UMQ demande aux gouvernements d’être un peu plus généreux avec les municipalités. Chez les citoyens, l’inflation a un impact majeur. On ne peut pas en demander plus de ce côté-là », affirme Mme Bureau.

Certains projets pourraient être retardés en raison de l’inflation. À Windsor, par exemple, les autorités municipales ont mis sur la glace le projet prévoyant l’installation de lumière DEL sur son territoire en raison de l’augmentation des coûts dû à l’inflation.

« Nous allons y aller avec les priorités là où c’est vraiment urgent », de conclure, Mme Bureau.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Publié à 4h00

Nomination d’Émilie Boulet au poste de directrice générale adjointe à Windsor

Windsor — La Ville de Windsor est heureuse d’annoncer la désignation d’Émilie Boulet, actuellement trésorière de la Ville, au poste de directrice générale adjointe. Cette nomination s’inscrit dans le cadre d’une restructuration de l’administration municipale visant à optimiser l’efficacité et la gestion des ressources.  Mme Boulet continuera ...

14 juin 2024 | 4h00

Des gros rebuts laissés un peu partout à Saint-Denis

Saint-Denis-de-Brompton — Avec l’arrivée du printemps, la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton est actuellement soumise à une nouvelle problématique : des rebuts et des résidus encombrants sont délibérément déposés par des citoyens aux abords des installations municipales. « Pour nous, c’est du non-respect. C’est une situation très ...

12 juin 2024 | 4h00

Kingsbury perd sa mairesse et sa directrice générale

Kingsbury - En raison d’un climat de travail tendu au sein du conseil, la mairesse de Kingsbury, Martha Hervieux, a pris la décision de ne pas terminer son mandat et de quitter la vie politique active. Elle part avec une certaine amertume. « Je sais que personne ne fait l’unanimité dans son milieu. Mais je me serais attendue à ce qu’on fasse la ...