X
Rechercher
Publicité

Premières heures de grève pour le front commun

durée 8 novembre 2023 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Windsor — Tout comme les 420 000 travailleurs du front commun, les employés de l’école secondaire du Tournesol de Windsor ont déclenché la grève lundi matin.

Ils ont entre autres installé un piquet de grève à l’intersection de la rue Saint-Georges et de la 6e avenue. La grève s’est terminée à 10 h 30.

« C’est la première étape d’une série de moyens de pression. Il y a bien sûr les conditions salariales. Nous aimerions avoir un montant qui correspond à l’inflation avec un certain rattrapage. Si nous nous comparons au reste du Canada, nous sommes bien en retard. Nous avons aussi des demandes en ce qui concerne les tâches et le régime de pension. Là aussi, nous sommes loin de nous entendre avec le gouvernement », soutient Christian Gendreau, premier délégué syndical pour les enseignants au Tournesol.

Le 29 octobre dernier, le Conseil du trésor a déposé une offre contenant une bonification de 1,3 %. Selon les syndicats, l’offre salariale, qui est passée de 9 % sur cinq ans à 10,3 % pour la même période, ne réglerait en rien les problèmes causés par l’immense retard que subissent les 420 000 travailleurs regroupés en front commun. Au contraire, elle les appauvrirait. 

« Le salaire, c’est important, mais nous souhaitons des améliorations en ce qui a trait à l’organisation du travail. Nous voulons des services pour nos élèves en difficulté. Si nous avons plus de services, les conditions de travail pour les enseignants vont s’améliorer », de dire le délégué syndical.

Lors de notre passage, plusieurs automobilistes klaxonnaient en guise de soutien aux employés syndiqués.

« Jusqu’à présent, l’opinion publique est de notre côté. Les gens sont conscients de la difficulté de la tâche. Avec les années, les conditions ne se sont pas améliorées de beaucoup. Bien sûr, les moyens de pression dérangent. Nous allons voir les effets qu’ils auront sur la perception des gens dans ce conflit de travail. En améliorant les conditions de travail des enseignements, nous permettons de rendre meilleures les conditions de vie des élèves », souligne M. Gendreau.

Le Front commun annonce que la prochaine séquence de grève se déroulera du 21 au 23 novembre prochains, à moins de parvenir à une entente d’ici là.

« Cela dit, il faut bien comprendre que ce mouvement est une démonstration de la détermination de nos membres, qui ont voté à 95 % en faveur de la grève et qui sont prêts à aller jusqu’au bout, jusqu’à la grève générale illimitée, si le gouvernement ne comprend pas le message » a tenu à dire le porte-parole du syndicat.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 juin 2024 | 4h00

Les ateliers Sécurijour : des conseils de sécurité aux jeunes de Saint-Camille

Saint-Camille — Le 23 mai dernier, 75 jeunes de l’école primaire Christ-Roi de Saint-Camille, ont pu profiter d’une journée d’immersion dans le domaine de la sécurité, dont notamment plusieurs notions touchant la sécurité à la ferme, un volet qui n’est certes pas à négliger sur un territoire en grande partie rural comme celui de la MRC des ...

6 mai 2024 | 10h47

Entente de principe conclue et acceptée chez Autobus B. Dion

Windsor — Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus B. Dion–CSN et l’employeur. Réunis en assemblée générale le 3 mai, les membres du syndicat ont adopté à 93 %, par voie de scrutin secret, cette même entente. La grève prévue jusqu’au 15 mai est donc levée. « L’entente de principe a ...

30 avril 2024 | 4h00

Les chauffeurs d’Autobus B. Dion en grève pour deux semaines

Windsor — Les chauffeurs d’Autobus B. Dion ont signifié leur volonté de tenir une grève de deux semaines, du 2 au 15 mai.  Dans ce sens, un avis de grève a été expédié au ministère du Travail la semaine dernière. De toute évidence, la journée de grève déclenchée le 18 avril dernier n’a pas été suffisante pour régler ce conflit de travail entre ...