X
Rechercher
Publicité

Enfin le CPE Chez tante Juliette obtient huit places supplémentaires

durée 17 mai 2024 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Stoke — Après de longues et nombreuses démarches, le CPE Chez tante Juliette de Stoke a finalement obtenu les huit places supplémentaires tant souhaitées.

En fait, la direction de la garderie avait dû se battre contre le ministère de la Famille pour obtenir ces huit places supplémentaires même si les installations de Stoke pouvaient sans trop d’aménagement accueillir ces nouveaux enfants.

« Nous tentons d’obtenir ces places depuis le mois de novembre 2021. Nous avons eu la confirmation en février 2024. Nous venons de recevoir l’approbation de nos plans le 22 avril. C’est très récent », confirme Véronique Lussier, directrice générale au CPE Chez tante Juliette, visiblement heureuse du dénouement dans ce dossier.

Ainsi, le CPE de Stoke comprendra un total de 44 places. « Il est important de dire que les places ont déjà été attribuées en respectant la liste d’attente », insiste Mme Lussier.

« Le Chantier de la famille avait fait des appels de projets par secteur seulement. Et nous ne faisions pas partie de cette zone. C’est pour cette raison qu’il y avait un refus pour les huit places supplémentaires demandées. Nous avons donc dû argumenter pour faire comprendre que nous pouvions facilement offrir huit places supplémentaires », précise la directrice générale. 

Après quoi, la direction de la garderie avait fait appel aux députés de la région pour que le projet soit accepté. Le maire de Stoke avait également été interpellé pour qu’il puisse intervenir dans le dossier.

Lors des démarches, pas moins de 48 familles de la région de Stoke avaient signifié leur volonté de se trouver une place dans un centre de la petite enfance.

« Nous tenons à remercier le conseil d’administration et les employés du CPE, la municipalité de Stoke, François Jacques, député de Mégantic à l’Assemblée nationale, le Regroupement des CPE des Cantons de l’Est et toutes les familles de Stoke qui nous ont appuyés dans notre projet de développement de places », de dire Mme Lussier. 

Selon l’entente avec le ministère de la Famille, la direction du CPE avait trois mois pour rendre accessibles les huit nouvelles places en garderie.

Les responsables du CPE réalisent actuellement certains « petits » travaux pour être en mesure d’accueillir les nouveaux enfants au cours de la saison estivale. Une toilette supplémentaire sera installée et on réorganisera l’intérieur du CPE.

Les parents des enfants choisis pour les nouvelles places ont déjà été averti. « Nous sommes extrêmement heureux de pouvoir maximiser notre espace et notre service à la communauté », de dire Mme Lussier. 

La direction du CPE Chez tante Juliette gère également un centre de la petite enfance à Sherbrooke. Elle prévoit ouvrir sous peu un troisième point de service dans le secteur de Fleurimont.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Publié à 4h00

La Banque Nationale installera un guichet à Windsor

Windsor — La décision de fermer la succursale de la Banque Nationale de Windsor n’a pas été facile à prendre, mais l’évolution du marché a guidé les dirigeants vers cette solution. « Le nombre de transactions sur les plateformes mobiles a plus que doublé. Et l’achalandage a nettement diminué à la succursale de Windsor. D’ailleurs, l’achalandage ...

19 juin 2024 | 4h00

Han Logement inaugure 16 logements adaptés à Windsor

Windsor — Han Logement a inauguré, le mardi 11 juin dernier, deux immeubles de huit logements chacun sur la rue Simoneau à Windsor. Ces 16 logements neufs et abordables sont adaptés et dédiés à des personnes avec un handicap. Le coût de la construction et de l’aménagement est évalué à près de 4 M$. « Ces logements ont plus de 55 adaptations. Nous ...

13 juin 2024 | 4h00

Développement domiciliaire à Saint-Claude

Saint-Claude — Un développement domiciliaire sera sous peu accessible à Saint-Claude, près de la baie Boissonneault, en parallèle à la rue Allard. Pas moins de 17 terrains sont ainsi disponibles sur la rue de l’Érablière. Le promoteur a acheté de terrain à la fin du mois de février. La municipalité a approuvé le projet dans les jours qui ont ...