X
Rechercher
Publicité

Grand Prix ski-doo de Valcourt : des retombées économiques de 7,1 $

durée 6 janvier 2024 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Valcourt — Chaque année, des dizaines de milliers de mordus et des centaines d’athlètes se retrouvent au plus « gros » évènement hivernal de sports motorisés au monde. L’obsession de la vitesse, l’adrénaline, la passion, l’ambiance et le caractère unique de l’évènement sont tant de raisons pour venir vivre cette expérience. 

Et cette expérience s’est traduite en 2023 par des retombées économiques de 7,1 M$. Il faut dire que plus de 30 000 visiteurs ont franchi les guichets l’an dernier.

« Il y a bien sûr les hôtels de Sherbrooke, de Drummondville et de Granby. Il y a tous les restaurants de la grande région. Il y a aussi beaucoup de chalets loués », souligne Guillaume Cayer-Richard, directeur général du Grand Prix ski-doo de Valcourt.

« Le jour, les gens vont se nourrir sur les lieux de l’événement. Mais, pour le déjeuner et le souper, les visiteurs vont se rendre dans les restaurants. Les dépanneurs et les stations-service font aussi de bonnes affaires durant le Grand Prix de Valcourt », affirme le directeur général. 

Tout au long de la fin de semaine, bien des gens de l’extérieur de la région assistent au Grand Prix de Valcourt. Entre autres, des Ontariens et des Américains prennent part aux festivités.

À l’édition de 2024, qui se déroulera les 9, 10 et 11 février, la direction s’attend à ce qu’encore plus de visiteurs des États-Unis franchissent les guichets.

« Pour la prochaine édition, il y en aura encore plus. Pour la première fois au Canada, il y aura le championnat de snocross Amsoil. Dans cette série, il y a huit courses aux États-Unis et une seule au Canada, soit à Valcourt. C’est certain qu’il y aura des Américains qui vont venir vivre cette expérience », de dire M. Cayer-Richard.

Selon des chiffres fournis par la direction du Grand Prix, 43 % des visiteurs proviennent de la région. Environ 35 % sont des excursionnistes (plus de 40 kilomètres) alors que 22 % sont considérés comme des touristes. 

Plus de 80 % des touristes ont passé trois nuits dans la région pour assister au Grand Prix de Valcourt. 

Pas moins de 72 % des visiteurs possèdent une motoneige. 

10 000 $ au CABVER

Le Grand Prix Ski-doo de Valcourt a par ailleurs choisi de redonner 10 000 $ au Centre d’action bénévole Valcourt et région (CABVER). Les sommes proviennent des pourboires perçus dans les bars sur le site pendant l’événement de février 2023. 

Avant, le Grand Prix de Valcourt remettait de l’argent à Leucan. Cette année, la direction a décidé d’aider des organismes de la région. Elle a ainsi invité les organismes à être présents pour animer la section familiale. Seul le Centre d’action bénévole a répondu à l’appel. En échange, le Grand Prix lui a remis une somme de 10 000 $.

Dans la section familiale, les bénévoles du CABVER ont alors vendu du chocolat chaud et des biscuits.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


17 juillet 2024 | 4h00

Québec distribue 4,7 M$ en subventions pour la réalisation de huit projets

Actualités — L’Étincelle — Le gouvernement du Québec annonce l’octroi de 4,7 M$ en subventions pour la réalisation de huit projets dans le secteur du sport, du loisir et du plein air. Il s’agit en fait des projets acceptés par le gouvernement du Québec dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives, sportives et de ...

4 juillet 2024 | 4h00

2,2 M$ pour deux carrefours jeunesse-emploi de Richmond

Val-des-Sources – Le gouvernement du Québec accorde une subvention de 2 208 178 $ aux carrefours jeunesse-emploi de Richmond et de Johnson. C’est ce qu’a confirmé le député de Richmond, André Bachand, au nom de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantal Rouleau, ainsi qu’au nom du ministre de la Culture ...

20 juin 2024 | 4h00

La Banque Nationale installera un guichet à Windsor

Windsor — La décision de fermer la succursale de la Banque Nationale de Windsor n’a pas été facile à prendre, mais l’évolution du marché a guidé les dirigeants vers cette solution. « Le nombre de transactions sur les plateformes mobiles a plus que doublé. Et l’achalandage a nettement diminué à la succursale de Windsor. D’ailleurs, l’achalandage ...