Publicité

30 janvier 2021 - 04:00

Microbrasserie Moulin 7

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Val-des-Sources - Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression, dit un dicton. La Microbrasserie Moulin 7 en sait quelque chose ! Depuis des années, les brasseries artisanales poussent comme des champignons pour le grand bonheur des amateurs. On a rencontré Danick Pellerin, 44 ans, copropriétaire du pub situé au 294, boulevard Saint-Luc.

Bières artisanales, repas bistro, spectacles de musique et d’humour, l’endroit se veut chaleureux et convivial. « L’ambiance est inspirée par notre passé industriel, explique M. Pellerin. Plusieurs pièces du mobilier et des décorations proviennent des moulins et des bureaux de la mine Jeffrey. Jusqu’à la sirène qui appelait les mineurs lorsqu’il était temps de sortir de la mine. Pour ajouter à la couleur locale, certaines de nos bières portent des noms évocateurs : “Mineur”, “L’Or blanc” ou “1949”. Et une plus récente “La 200 tonnes”, qui se veut un clin d’œil à l’immense camion à l’entrée de la ville qui rappelle notre patrimoine minier. Il représente un peu notre tour Eiffel ! »

 

Innovation…

Leurs dizaines de bières essentiellement composées de grains récoltés et maltés au Québec avec les meilleurs houblons sélectionnés ont connu un vif succès. La « Mineur », leur premier produit, a remporté plusieurs médailles. « La microbrasserie va très bien, poursuit-il. Nos produits sont distribués dans 230 points de vente. Pas loin de 300 quand les bars et les restos sont ouverts. Pour la création de nos bières, on y va avec l’inspiration du moment. Une récente création s’appelle “Apalone”. C’est le nom d’une tortue menacée d’extinction. Greenpeace l’avait suggéré dans les propositions pour changer le nom d’Asbestos ! » 

Depuis mars dernier, c’est un peu la chaise musicale : ouvert, semi-ouvert, fermé, etc. « Le resto est fermé et les commandes pour emporter sont suspendues… pour le moment. On n’arrête pas de brasser la bière, bien sûr ! Nous sommes huit travailleurs au lieu d’une vingtaine. Notre boutique est toutefois ouverte. Depuis novembre, on a mis sur pied, dans un local à côté, un marché public qui regroupe chaque samedi huit marchands producteurs alimentaires. Comme pour tout bon entrepreneur, il faut s’adapter. Cela dit, je plains les restaurateurs qui n’ont pas de plan B. »

Chose certaine, toute l’équipe a hâte de revoir de la vie dans son resto-pub. Leur slogan, « Rappelons-nous le passé et trinquons à notre avenir ! », est plutôt éloquent.

 

facebook.com/moulin7microbrasserie/

moulin7.com/

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.