Publicité

31 mai 2020 - 04:00 | Mis à jour : 07:06

Dix-sept ententes signées!

L’ARTERRE a permis la signature de 17 ententes dans six des sept territoires de l’Estrie en moins de deux ans de service. Cette excellente collaboration entre l’UPA et les MRC a permis l’établissement de sept nouvelles entreprises et la pérennisation de trois autres. À ce jour, 100 visites de jumelage ont été organisées entre candidats aspirants-agriculteurs et propriétaires afin de susciter des maillages. Six ententes sont en cours de négociation.

Touchant les productions laitières, maraîchère, de petits fruits, pomicole, bovine, apicole et horticole, les jumelages réalisés sur le territoire de l’Estrie sont représentatifs de la diversité agricole et agroalimentaire de la région. Au Québec, on célèbre 46 jumelages réussis et près d’une trentaine d’autres sont en négociation.

COVID-19 oblige, le service est au ralenti. Aucune entrevue d’adhésion ne peut être faite, en personne du moins. Certaines visites de jumelage sont sur la glace. Mais le travail se poursuit. Deux visites de jumelage ont pu être réalisées pour l’aspirant à la recherche d’un vignoble, présenté dans le Solidarité agricole de janvier dernier. Voici trois solides candidatures pour qui nous tenons vraiment à trouver un lieu où s’établir :

Candidat parfait pour une reprise ou achat

•Jeune homme sérieux, gradué en GTEA, qui veut s’établir en agriculture. Venant du milieu agricole, je tiens à y rester. Je suis à la recherche d’un propriétaire qui a besoin d’une relève motivée et pleine d’entrain ou encore d’un agriculteur qui souhaite vendre ses terres. Je projette de faire du foin commercial de grande qualité, donc une terre d’au minimum 15 hectares seraient nécessaire pour y arriver. Ne faisant pas partie des heureux élus qui ont pu reprendre la ferme familiale, je vous offre la chance de vendre votre entreprise à un jeune qui en permettra la continuation. Avec maison ou droit de construire. À 30 minutes de l’autoroute.

Reprendre une érablière

• Jeune couple passionné d’acériculture voulant prendre les rênes d’une cabane à sucre en Estrie. Nous souhaitons trouver une érablière en fonction, avec contingent pour réaliser notre projet de vie. Nous désirons travailler avec un propriétaire d’une sucrerie, fier de ce qu’il a accompli et qui a à cœur la pérennité de son entreprise. Nous sommes ouverts à l’achat ou au transfert progressif. Avec ou sans résidence.

Démarrer une ferme brassicole

• Nous sommes une famille de 2 adultes et 2 enfants désirant nous installer en campagne. Nous cherchons une superficie d’au moins 4- 5 hectares, afin de cultiver des arbustes fruitiers tels que: framboise, sureau, cerise griotte et argousier. Ces fruits seront valorisés entièrement à la microbrasserie connexe, directement sur place. Nous sommes diplômés de l’ITA de St-Hyacinthe et lui est diplômé en technique de production en microbrasserie de Jonquière. Notre projet de ferme brassicole permettra d’aller au bout de notre idée, celle de créer notre propre entreprise avec des récoltes de grande qualité qui serviront à créer un produit final des plus audacieux.

Pour en savoir plus sur le service L’ARTERRE ou sur les autres candidats en recherche d’un lieu pour s’établir, visitez le site www.arterre.ca ou communiquez avec Lyne Desnoyers à ldesnoyers@upa.qc.ca ou 819 346-8905, poste 136.

Source : Lyne Desnoyers, agr., agente régionale L’ARTERRE

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.