Publicité

14 mai 2022 - 04:00

La MRC du Val-Saint-François tiendra des assemblées de consultation publique

Richmond – Dans le cadre de l’élaboration et la révision de certains plans de gestion du territoire, la MRC du Val-Saint-François invite sa population à participer aux assemblées de consultation qui auront lieu en mai, pour le Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH), et en juin, pour le Plan de gestion des matières résiduelles révisées 2023-2030 (PGMR). 

Le 19 mai prochain se tiendra le troisième et dernier atelier participatif, en ligne, qui viendra clore la démarche consultative publique d’élaboration du Plan régional des milieux humides et hydriques. Ce sera l’occasion d’en apprendre davantage sur l’avancement de la démarche d’élaboration du plan, de partager les premières étapes de la mise en œuvre du plan, et de discuter des principales conditions de réussite pour une mise en œuvre efficace et acceptable du plan. 

La population est invitée à consulter le site Internet de la MRC pour en savoir plus sur les milieux humides et hydriques, la démarche participative réalisée jusqu’à maintenant, les résultats des ateliers et des sondages précédents, et la méthode de sélection utilisée pour identifier les milieux retenus à la conservation. Visitez le www.val-saint-francois.qc.ca/services/plan-regional-des-milieux-humides-et-hydriques/.

C’est un rendez-vous le 19 mai 2022 de 18 h 30 à 20 h 30, en virtuel via la plateforme Zoom. L’inscription est obligatoire d’ici le 17 mai 2022, 16 h. Un lien vous sera envoyé suivant votre inscription. Pour vous inscrire, envoyez un courriel à nprive@val-saint-francois.qc.ca, ou par téléphone au 819-826-6505 poste 302 en précisant le nom complet, les coordonnées, le numéro de téléphone, et si la participation est à titre de citoyen ou de représentant d’un organisme. Pour toutes informations en lien avec le PRMHH, écrivez à l’équipe à prmhh@val-saint-francois.qc.ca. 

PGMR 

La MRC a adopté le projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) 2023-2030 en octobre dernier. Selon la Loi sur la qualité de l’environnement, un plan de gestion des matières résiduelles doit être révisé tous les sept ans par le conseil de la MRC. Il est maintenant temps de réviser le plan en vue de l’adoption du troisième PGMR pour le Val-Saint-François.

Le projet de PGMR révisé brosse un portrait régional de la gestion des matières résiduelles, détermine les objectifs poursuivis par la MRC et établit les moyens et les actions à mettre en œuvre pour y arriver. 

Ce plan couvre l’ensemble des secteurs générant des matières résiduelles, tant résidentiel, qu’industriel, commercial et institutionnel (ICI), ainsi que les secteurs de la rénovation, de la construction et de la démolition (CRD). Le plan doit mener à la réalisation des objectifs nationaux fixés par le gouvernement du Québec.

Les citoyens, groupes et organismes qui le souhaitent peuvent déposer des mémoires ou commentaires lors des assemblées de consultation publique ou encore les acheminer à la MRC, au plus tard le lundi 20 juin 2022, à : MRC du Val-Saint-François, 810, montée du Parc, C.P.3160, Richmond (Qc) J0B 2H0 ; ou par courriel : mrc@val-saint-francois.qc.ca. 

La première assemblée se tiendra le lundi 13 juin 2022, dès 14 h, au Centre communautaire de Richmond ; la deuxième assemblée aura lieu le lundi 13 juin 2022, à 18 h 30, au Centre régional Le Bel Âge de Windsor ; finalement, la troisième assemblée se déroulera le mardi 14 juin 2022, à 18 h 30, au Club de golf de Valcourt.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.