Publicité

3 août 2020 - 04:00 | Mis à jour : 14:08

L’Association des eaux et berges du lac Boissonneault répond à l'Association des pêcheurs sportifs du Québec 

Toutes les réactions 9

Saint-Claude — Le 30 janvier dernier, l’Association des pêcheurs sportifs du Québec s’est porté acquéreur de la descente de bateaux Hamel sur les rives du lac Boissonneault. Cette acquisition et la promotion dont elle a été l’objet, contrevient à un des mandats de l’Association des eaux et berges du lac Boissonneault.

Dans une lettre adressée à Monsieur Stephan Bourgeois, président de l’Association des pêcheurs sportifs du Québec, le conseil d’administration de l’Association du lac Boissonneault fait état de la problématique occasionnée par cette opération publicitaire.

Depuis plus de 10 ans, les membres de l’Association des eaux et berges du lac Boissonneault et ses partenaires investissent temps et ressources financières pour procéder annuellement à l’ensemencement en dorés du lac. La promotion d’un accès public au lac permet aux pêcheurs du Québec de venir pêcher gratuitement les dorés ensemencés aux frais des résidents, une situation qui choque plusieurs résidents du lac. L’Association du lac Boissonneault est d’avis qu’une organisation qui promeut correctement la pêche sportive ne devrait pas le faire au détriment des résidents d’un lac qui y investissent beaucoup de ressources.

En raison de cela, lors de sa dernière rencontre, le conseil d’administration de l’Association des eaux et berges du lac Boissonneault a adopté une résolution pour interrompre tout ensemencement du lac en dorés ou autres espèces de poisson à compter de 2020 pour une durée indéterminée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactions
  • je suis en accord avec la décision de l'association des eaux et berges. on ne parle pas du surplus de capture occasionné par les pêcheurs de l'extérieur (braconnage), du non respect des terrain privé comme ceux de Mc Carthy et du fait que ça chie et pisse partout.... non il y a des lacs ou limité l'accès est une question de survie du lac.

    sylvain milette - 2020-08-05 10:42
  • Moi je suis bien d’accord avec ça en autant que les pêcheurs peuvent y aller et ça gratuitement de toute façon il y a des règlements de pêche alors on ne peut pas vider le lac plusieurs lac on des pêcheurs sans avoir le l’ensemencement et il y a du poissons

    Daniel - 2020-08-06 11:03
  • Si tu ensemence un lac publique, tout les pêcheurs ont le droit d'y pêcher car les lacs publique appartiennent à tout le monde. Arrêter de l'ensemencer si vous ne voulez pas accepter ce fait. de plus je crois qu'il doit y avoir des milliers de dorés dans ce lac si vous l'ensemencé depuis 10 ans...

    robert laverdiere - 2020-08-06 11:53
  • La descente est gratuite, mais un léger frais devrait être chargé pour l’ensemencement comme au Gouin, Baskatong etc

    André Leclerc - 2020-08-06 12:02
  • Habituellement, c'est le contraire: les résidents d'un lac profitent des ensemencements aux frais des organisations tels les clubs. Disons que jamais je n'accepterai que les résidents d'un lac public agissent comme si ils en étaient propriétaires (public n'étant pas privé). De plus, il en est de la responsabilité des résidents d'un lac de se soumettre aux différentes normes environnementales; tout comme c'est le cas pour les propriétaires des bassins versants et des utilisateurs du lac en question. Selon moi, ceci devrait être la raison d'être de votre Association des eaux et berges du lac Boissonneault. Penser qu'ensemencer un lac public fera en sorte qu'il ne sera plus possible pour les gens ne résidant pas autour du lac de pêcher serait très prétentieux...

    Vital Bernier - 2020-08-06 13:33
  • Le lac N'APPARTIENT PAS AUX PROPRIÉTAIRES TERRIENS AUTOUR DU LAC. Ceci dit, l'asso est prête à participé à l'effort d'ensemencement. Donc, il est où le problème ? Je suis même prêt à aller aider moi même si il le faut.

    Richard Contant - 2020-08-06 15:55
  • Les premiers ensemencement de dorés au Lac Boissonneault, ont eu lieu en 1998 donc pour vos archives cela fais 22 ans.

    Serge Normandin - 2020-08-06 22:52
  • Si l'association du lac Boissonneault arrêtait de publier autant de communiqués. Peut-être qu'il y aurais moins de monde au courant de cette descente. C'est l'association même du lac qui est victime de sa propre popularité!

    Pierre - 2020-08-07 20:04
  • Les gens du lac Boissonneault vous vous êtes amparrer de ce lac au nom de quoi,je suis riverin donc ce lac nous appartiens et vous avez créer une association sans la permission de qui que se soit et vous avez décider d ensemencer, mais ce lac appartiens à tous les québecquois

    Ghislain Lamarre - 2020-08-07 20:19