X
Rechercher
Publicité

Hommage à Jean-Paul Guimond

durée 2 juin 2023 | 04h00

Wotton - Le visionnaire journaliste du Devoir, M. Yves Bernard, exprimait, dans un article paru le 17 décembre 2015, que M. Guimond était l’un des trésors les mieux cachés du Québec.

C’est une grande fierté de pouvoir dire que cet artiste doté d’un talent peu commun est originaire d’ici. Il est d’ailleurs issu de la plus vieille famille d’agriculteurs de Wotton, famille qui œuvre toujours sur la terre ancestrale depuis, imaginez-vous donc, sept générations !

Qu’on pense à la Bottine souriante, les Charbonniers de l’Enfer, les Tireux d’Roches, le Vent du Nord ou Yves Lambert. Il y a une chose qui les unit tous. Ils ont tous été inspirés par Jean-Paul Guimond à un moment ou à un autre de leur carrière.

M. Guimond a remporté, en 2005, le prix Aldor, créé en l’honneur de la musique traditionnelle et à la mémoire de l’harmoniciste Aldor Morin, un des acolytes de La Bolduc.

En 2016, les organisateurs du Festival Chants de Vieilles lui ont rendu hommage en nommant l’une des grandes scènes à son nom, sur le bord du Richelieu. La députée de Saint-Hyacinthe lui avait d’ailleurs décerné, pour l’occasion, la médaille de l’Assemblée nationale.

En 2020, M. Guimond a fait partie des cinq premiers lauréats du nouveau programme national des Maîtres de traditions vivantes. Il a été reconnu pour sa contribution de chanteur de chanson traditionnelle, un honneur pleinement mérité.

Sa passion, il la doit à sa mère et sa grand-mère qui chantaient beaucoup à la maison. Son talent, il est attribué à sa mémoire phénoménale et à sa créativité.

Des chansons, Jean-Paul Guimond en a amélioré des tonnes. Attentionné, bienveillant et doté d’un sens artistique hors norme, il a été reconnu au fil du temps comme un « réparateur » de chansons.

En terminant, il est important de remercier le Festival du Québec défricheur de reconnaître la carrière d’un de ces grands de chez nous.

De cet homme qui a ses racines bien ancrées dans notre région et qui est devenu une véritable fierté, un trésor que l’on gagne à découvrir, un joyau qui est heureusement, de moins en moins caché.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


10 juin 2024 | 4h00

L’artiste Louise-André Roberge expose au CSSS des Sources

Val-des-Sources - Le regroupement des artistes vivant en ruralité (RAVIR), invite la population de la MRC des Sources et d’ailleurs, à découvrir les œuvres de l’artiste en arts visuels Louise-André Roberge lors de l’exposition « Portraits de femmes », qui a débuté le 7 mai et poursuivra jusqu’au 2 juillet prochain, dans le couloir de l’hôpital de ...

7 juin 2024 | 4h00

Un ouvrage jeunesse aux racines danvilloises

Danville - Autrice du livre Ma clé pour conjuguer paru en 2015 et destiné principalement aux élèves de deuxième et troisième cycle du primaire, voilà que la danvilloise Christiane Lacroix nous revient avec un tout nouvel ouvrage jeunesse. Appuyé de sa fille Sandrine Gaulin aux illustrations, le duo a lancé le 20 mars dernier, le livre intitulé « Les ...

5 juin 2024 | 4h00

De la politique… aux pinceaux

Val-des-Sources — Élue une première fois députée de Richmond sous la bannière libérale aux élections de 2012, celle qui aura servi avec conviction les électeurs de la circonscription jusqu’au scrutin de 2018, embrasse aujourd’hui une toute nouvelle passion.  Nous parlons bien évidemment ici de Karine Vallières, elle qui a depuis un certain temps ...