Publicité

20 mars 2021 - 04:00

Sa mémoire, notre précieuse richesse !

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Wotton - Gardien de la tradition folklorique, à 87 ans, Jean-Paul Guimond ne compte pas abandonner la musique de sitôt ! Le troubadour chante et fait découvrir des airs qui traversent les générations en menant la danse partout où il passe. Et le ton est joyeux ! Rencontre… 

Initié très tôt à la musique, monsieur Guimond a suivi les pas de son père en s’adonnant à l’une des activités traditionnelles de la famille : « Mon père chantait toujours en travaillant. Il bûchait dur ! Dans les récoltes de l’Ouest, dans des chantiers aux États-Unis, dans des fonderies, etc. Ça ne l’a pas empêché de posséder une vaste culture ­musicale. Chez nous, ça chantait ! »

Entre rires et tendresse, il en a enflammé des veillées familiales ! « Je jouais du violon, de l’accordéon, de l’harmonica pour les faire danser », se souvient-il. Et en 1992, lors d’un atelier organisé par le Centre de valorisation du patrimoine vivant, il s’est fait remarquer. « Claude Méthé, un prof de violon, a parlé de moi à des organisateurs d’un festival, en leur disant : “J’ai rencontré un bonhomme qui connait de vieilles chansons !” Ils m’ont alors invité pour participer à un événement qui réunissait tous les gros canons du folklore, comme La Bottine souriante, La Volée d’Castors, etc. “Venez chanter pour la fin de semaine, on va vous donner 175 $ toutes dépenses incluses !” C’était mieux payé qu’une traie de vache… J’ai sauté sur l’occasion ! », raconte-t-il. La même année, il devient l’ambassadeur du folklore québécois, canadien et européen.

 

Maitres de traditions vivantes

Ce programme du Conseil québécois du patrimoine rend hommage à ceux et celles qui transmettent notre précieux patrimoine, qu’ils soient musiciens, conteurs ou chanteurs. Et l’année dernière, monsieur Guimond a été l’un des cinq lauréats ! Comment vit-il son statut de « Trésor humain vivant » ? « Ça fait plaisir !, reconnait-il. J’ai reçu des trophées, une médaille du mérite… Même une scène porte mon nom ! J’ai écrit des centaines de chansons. Et je ne veux pas les emporter dans ma tombe ! Il faut que le monde en profite. »

Que souhaiter à ce précieux témoin du temps qui passe ? « Une longue vie !, s’exclame l’artiste. Je ne vivrai pas assez longtemps pour chanter toutes les chansons que je connais ! Pour certaines, je me souviens juste de l’air… Ma mémoire commence à flancher ! Mais j’en apprends encore. Je me couche et je me lève en chantant. Il m’arrive même de me réveiller en pleine nuit pour chanter ! » Et je le crois. Il a chanté plusieurs fois durant l’entrevue. Les réflexes sont loin d’être perdus !

Pour plusieurs grands artistes, Jean-Paul Guimond est devenu une référence et un pilier important qui a contribué de façon tangible à leur succès.

 

patrimoinevivant.qc.ca/programmes/maitres-de-traditions-vivantes

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.