Publicité

10 janvier 2021 - 04:00

« Je suis très occupée à être vieille »

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 1

Windsor - Janine Roy-Côté, 86 ans, vient de publier un petit bijou, intitulé Avant d’éteindre la lumière. Elle picore dans sa vie des moments, des idées, des réflexions, autant de petits cailloux posés sur un chemin menant à un brin de sagesse. Sa plume authentique, sans tabou, est une inspiration pour tous. Voilà l’itinéraire d’une femme pleine d’esprit !

Pourquoi l’avoir écrit ? « Pour survivre aux conséquences de la pandémie, dit-elle. Le confinement, la solitude, ce n’est pas très intéressant. Il fallait que je m’occupe ! » De fait, cette ancienne professeure de français en est à son huitième livre. « Et c’est mon dernier, assure-t-elle. Ce fut éreintant. Je me réveillais la nuit pour écrire. » Son ouvrage fourmille de confidences et de pistes pour mieux comprendre la vieillesse. Et si l’on connaissait mieux le crépuscule de la vie, peut-être y aurait-il moins d’âgisme ?

Sommes-nous obligés de prétendre que l’âge n’est rien ?, écrit-elle. « Ça m’agace ces phrases toutes faites, vides de sens. Comme si l’âge n’était qu’un chiffre ! Tant de faussetés sont dites sur les vieilles personnes. Ce ne sont pas elles qui sont gênantes, mais plutôt les vieilles idées ! », tranche-t-elle. 

 

Perles de sagesse…

« La vieillesse est vraiment un temps d’impuissance héroïque. On est confronté à sa propre incorrigibilité. Je me dis toujours : “Regarde-toi, alors que tu as essayé ça toute ta vie.” Je possède tous les défauts que j’avais et contre lesquels j’ai lutté depuis ma naissance. » Janine rappelle que les ainés ont toujours leur personnalité, leur identité. Que c’est une histoire sans fin… Même si « nous sommes des gens à qui quelque chose d’important va arriver », rappelle-t-elle.

En effet, même si l’on ne comprend pas tout, il faut tout de même avancer vers l’inconnu. Préserver sa vivacité et sa curiosité, éclairer le chemin… vers soi : « Je crois être une adulte alors que je ne suis qu’une vieille enfant éternellement insatisfaite… Malgré moi, hélas, je cherche encore une personne pour me chanter une berceuse, confie-t-elle. »

Et pourtant : « Ma capacité de goûter, d’aimer la vie ne dépend ni des autres ni des événements. Elle est en moi : c’est elle la joie ! », soutient-elle. Le chemin de Janine regorge de sens et de contresens qui se veulent un bel hommage à l’humanité. À la vie. Ça raconte notre histoire à tous : devenir et faire l’expérience de qui l’on est vraiment. 

En vente à la pharmacie Familiprix de Windsor.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Merci à Janine Roy Coté , J'ai 75 ans la vieillesse c'est toute une expérience
    Je demeure à Montréal ,L'article de Mme Frégeau m'a donné le goût de me procurer ce livre
    Comment faire est- il en Librairie .?
    Francine Dufort 514-593-1749
    MERCI BEAUCOUP


    Francine Dufort - 2021-01-10 20:32