Publicité

12 décembre 2020 - 04:00

En verre et en lumière

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Annabelle Nicole, 43 ans, de Melbourne, fait preuve d’une maitrise étonnante dans l’univers du vitrail. Elle réconcilie le savoir-faire artisanal avec l’esthétisme moderne, et réalise des créations uniques et lumineuses ! Le tout sous forme de sculptures non suspendues aux fenêtres comme nous y sommes habitués.

« Originaire de France, j’ai étudié les métiers d’art où j’ai appris la technique du vitrail traditionnel utilisant le plomb et la fusion du verre cuit comme on le voit dans les églises, explique-t-elle. Puis, au début des années 2000, je suis venue à Montréal pour un stage, alors que je me suis apprivoisée à la technique au ruban de cuivre. Une fois installée au Québec, j’ai poursuivi avec cette technique, qui permet le montage de petites pièces en trois dimensions, favorisant ainsi une grande liberté de création. Puis j’ai vécu un temps d’arrêt d’environ quatre ans quand j’ai eu mes enfants, car je devais éviter l’exposition à des substances toxiques comme le plomb. »

 

En noir et blanc

« Généralement, quand on pense au vitrail, on imagine une flopée de couleurs, poursuit-elle. Je suis aux antipodes de cette vision populaire. De fait, je favorise l’utilisation du verre transparent et des miroirs, ce qui laisse place à la transparence, à la ligne, à la discrétion et à la légèreté. Mes thèmes sont notamment liés à l’impact de l’humain sur l’environnement, au monde des insectes, à l’infiniment petit. »

Parlant de petit, Annabelle a développé un concept qui lui tient beaucoup à cœur : « J’aime plonger dans le monde des tout-petits, de l’imaginaire. J’offre un service qui réalise des sculptures de vitrail à partir de dessins d’enfants. J’adore ça ! Chaque dessin est différent, et c’est tout un défi de les reproduire en sculpture ! En ce moment, je réalise une sculpture à partir d’un dessin représentant un bonhomme allumette avec un chien. Cette demande me vient d’un enfant qui a dessiné son grand-père promenant son chien. Et il veut la lui offrir en cadeau. C’est touchant ! »

Pour chaque sculpture réalisée à partir d’un dessin d’enfant, elle s’engage à verser 10 % à l’organisme Make-A-Wish®/Rêves d’enfants Canada, qui aide les enfants atteints d’une grave maladie à réaliser leur plus grand rêve. L’engagement, elle connait ! Elle siège également au conseil d’administration du Regroupement des artistes vivant en ruralité (RAVIR). 

En décembre, elle présente des décorations de Noël à accrocher au sapin. En vente à la boutique du Café du couvent. 

annabellenicole.ca

facebook.com/AnnabelleNicoleStudio

ravir.ca

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.