X
Rechercher
Publicité

Période charnière pour la SPA de l’Estrie

durée 8 juillet 2024 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Val-Saint-François — Avec la période des déménagements, la Société protectrice des animaux de l’Estrie s’engage dans une période charnière où les abandons se multiplient de façon récurrente.

« Les abandons sont assez constants dans l’année. Il y a toutefois une hausse remarquée dans la période du 1er juillet. Il y a beaucoup d’appels pour des animaux errants. Cependant, à la SPA, nous débordons à l’année », affirme Alexis Savoie, porte-parole de la SPA de l’Estrie.

Alors que le refuge de la rue Sauvé est presque à pleine capacité, on craint de recevoir des animaux abandonnés par leurs propriétaires qui changent d’adresse. 

À l’heure de mettre sous presse, depuis le début de la présente année, la SPA a accueilli au refuge 878 chats et 239 chiens. « C’est similaire en ce qui concerne les chats. Du côté des chiens, c’est assez marqué comme augmentation. Nous parlons d’une hausse de 30 % », soutient M. Savoie.

Plusieurs facteurs expliquent cette hausse. « Les gens manquent de temps et de ressources. La hausse du coût de la vie est en partie responsable de cette augmentation. La crise du logement est un autre élément déterminant » de dire le responsable des communications à la SPA de l’Estrie.

Les clauses de baux interdisant les animaux dans les logements sont toujours permises et entraînent plusieurs centaines d’abandons chaque année.

« La SPA est un dernier recours. Quand il n’y a vraiment plus d’option, nous sommes là pour les gens. J’encourage les propriétaires à s’adresser d’abord à leur entourage pour une adoption, avant d’abandonner un animal. Il y a aussi des pensions animalières qui peuvent aider pendant un certain temps. Il y a entre autres le Jardin des animaux, un de nos partenaires importants. Ici, nous sommes confrontés à une liste d’attente, mais nous sommes en mesure de répondre à des urgences », mentionne M. Savoie.

À la SPA de l’Estrie, la direction dépense 75 000 $ par mois dans les soins vétérinaires pour soigner les animaux du refuge. De plus, l’organisme investi 30 000 $ pas mois pour nourrir les pensionnaires.

D’ailleurs, pour le commun des mortels, l’augmentation des soins vétérinaires n’est pas étrangère à la hausse des abandons. 

 

 

Pour ceux que ça pourrait intéresser, voici quelques fiches d’animaux qui sont au refuge depuis longtemps :

 

Marcus (à l’adoption depuis mars 2024) : https://spaestrie.qc.ca/fiche-adoption/marcus-2/

Rocky (à l’adoption depuis mars 2024) : https://spaestrie.qc.ca/fiche-adoption/rocky/

Thomas (à l’adoption depuis mars 2024) : https://spaestrie.qc.ca/fiche-adoption/thomas/

Louna (à l’adoption depuis février 2024) : https://spaestrie.qc.ca/fiche-adoption/louna/

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


16 juillet 2024 | 4h00

L’ancien puits minier accueillera l’événement-bénéfice «Gagne ton ciel»

Val-des-Sources - La levée de fond Gagne ton Ciel au profit de l’Association de la sclérose en plaques de l’Estrie (ASPE), revient pour une quatrième année à la place de la Traversée et au cœur de l’ancien puits minier à Val-des-Sources.  L’initiateur du projet et membre du comité organisateur avec plus d’une vingtaine de précieux bénévoles, José ...

14 juillet 2024 | 4h00

Une activité de nettoyage signée Desjardins

Windsor — Huit employés de la Caisse Desjardins du Val-Saint-François et un bénévole ont décidé de se réunir au parc historique La Poudrière pour y faire une activité de nettoyage dans le but de récolter les déchets laissés au sol. Dirigés par le comité de développement durable de la Caisse, les employés ont enfilé des gants offerts par Location ...

11 juillet 2024 | 4h00

Une participation record à la 3e édition du tournoi de balle molle-bénéfice à Wotton

Wotton — Pour une troisième année consécutive, le terrain de balle de Wotton vibrait au rythme d’un important tournoi bénéfice durant la fin de semaine du 28 au 30 juin dernier.  En effet, initiateurs du projet en 2022, le jeune Rémi Lapointe et son équipe d’organisateurs formée principalement des membres de sa famille et de quelques amis ...