X
Rechercher
Publicité

Mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette : exprimez-vous dès maintenant

durée 21 juin 2022 | 04h00

Sherbrooke – Le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec invite les propriétaires forestiers et les autres acteurs de la filière forestière intéressés à faire connaître dès aujourd’hui leur opinion quant à la mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette dans la région en visitant le www.spbestrie.qc.ca/opinion-sciage. 

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées lors de la vente de votre bois de sciage sapin-épinette? Au cours des dernières années, avez-vous rencontré des problématiques particulières quant au transport de votre bois de sciage? Les participants seront invités à répondre à ces questions, et à d’autres, et contribueront ainsi à dresser un portrait actuel sur les conditions et enjeux de mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette, ce qui permettra d’identifier des pistes d’amélioration.

Cette nouvelle page Web fait partie intégrante du processus de consultation élargi actuellement en cours, qui comprend également la réalisation d’un sondage et d’ateliers de discussions, et vise à recueillir les impressions, les questions et les commentaires des propriétaires forestiers et de tout acteur régional intéressés sur la mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette. 

De l’avis de plusieurs propriétaires forestiers, le système actuel ne serait plus adapté à la réalité du marché du Sud du Québec et ne leur permettrait plus d’obtenir un prix juste et équitable pour leur matière première. Rappelons que les délégués élus plus tôt cette année par les propriétaires forestiers ont profité de la dernière Assemblée générale annuelle du Plan conjoint pour réitérer leur appui à la mise en place d’un système de mise en marché collective pour le bois de sciage de sapin-épinette. Une résolution, adoptée par ceux-ci à l’unanimité, « avalise l’orientation exprimée par le Syndicat à l’effet de poursuivre les démarches visant à doter la région d’un système de mise en marché collective du bois de sciage de sapin-épinette qui soit ordonné, efficace, mais aussi équitable pour l’ensemble des acteurs de la filière forestière, dont les propriétaires forestiers ».

Selon la résolution adoptée, le Syndicat devra notamment, au terme du processus de consultation élargi des propriétaires forestiers, juger de l’opportunité de déposer « un projet de modification règlementaire afin d’instaurer, par l’établissement d’une agence de vente pour le bois de sciage de sapin-épinette, un système de mise en marché collective du bois de sciage de sapin-épinette dans la région ». Une telle proposition, le cas échéant, devra être présentée aux propriétaires forestiers et soumise au vote de leurs représentants d’ici la fin de l’année 2022.

Cette page Web demeurera en ligne tout l’été, afin de s’assurer qu’un maximum d’intervenants ait la possibilité de s’exprimer. Les informations personnelles fournies par les participants demeureront strictement confidentielles. Le bilan du processus de consultation devrait être présenté plus tard cet automne.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • JF
    Jean-François
    temps Il y a 1 an et 11 mois
    Enfin j’ai l’impression que cela va changé.
    Les terres privées ne sont plus abordables pour un jeunes voulant faire son rêve , vivre de sa terre . Avec le prix du bois rond qui est dérisoire , les couts astronomiques pour être bien équiper, les taxes qui cesse de montés…
    malheureusement, juste les personnes qui ont erité d’argent ou qui on un bon travail à l’année et qui font bûcher leur terre par un tuer et qui mette l’argent de côté pour payer leur hypothèque sont capable de survivre
    Ce n’est pas en vendant une vanne de bois à 1900$ brut avec autant d’effort et de dépense que le producteur forestier peut en vivre
    Le gouvernement devrait donné dès incitatif monétaire sur le m3… comme il le font sans doute au public ( payer 90% du coût de construction dés chemin public)
    Comme en agricole … très dur d’en vivre

  • P
    Pierredallaire
    temps Il y a 1 an et 11 mois
    Le prix du bois payé au producteur privé

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 mai 2024 | 4h00

Les agriculteurs de la région se joignent à la manifestation

Actualités — L’Étincelle — Plus de 400 personnes ainsi qu’une centaine de tracteurs et autres véhicules de ferme ont déambulé le lundi 22 avril sur le boulevard Bourque à Sherbrooke. Plusieurs agriculteurs de la région étaient d’ailleurs présents.  « L’inflation, les taux d’intérêt et la valeur des terres agricoles tuent des fermes. Les aléas ...

8 avril 2024 | 4h00

Financer les collectivités par les redevances acéricoles

Actualités-L’Étincelle — Les producteurs et productrices acéricoles de l’Estrie demandent au ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF) et au ministère des Finances de retourner les redevances payées par les producteurs et les productrices acéricoles qui exploitent des érablières en terres publiques aux organismes qui gèrent les ...

1 avril 2024 | 4h00

L’UPA de l’Estrie déçue par le budget provincial

Val-Saint-François — Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de l’Estrie, Michel Brien, a qualifié de « décevant » le dernier budget provincial. « Oui, il y a un 50 M$ sur cinq ans pour la relève agricole, soit 10 M$ par année. Ce n’est pas beaucoup lorsqu’on considère la valeur des terres agricoles. Il y a aussi 50 M$ sur cinq ...