Publicité

1 mars 2021 - 04:00

Le jardin des funambules

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Saint-François-Xavier-de-Brompton - Corinne Tougas, Vincent Marcoux, Vincent Lafleur et Mélisande Leblanc forment un joyeux quatuor à l’œuvre derrière Le Jardin des Funambules. Ils se sont lancés dans un projet de serres froides ! L’autonomie alimentaire et la santé environnementale, des enjeux clés aujourd’hui, reposent notamment sur une agriculture locale et bio pour une alimentation saine et durable. Et ce, quatre saisons par année ! Rencontre avec Vincent Marcoux. 

Ces quatre anciens urbains formés en agriculture biologique ont acquis leur terre en 2016, et ont commencé leur production l’année suivante. « On trouvait ça un peu désolant d’avoir des serres vides l’hiver. On a donc plongé dans les cultures hivernales, raconte Vincent. Il existe plusieurs façons de faire. D’abord, les serres doivent pouvoir supporter la charge de la neige. Nous en exploitons cinq, certaines très peu chauffées, entre 1 et 5 degrés, et d’autres pas du tout. Dès qu’il y a une percée de soleil, rapidement, l’effet de serre se fait sentir ! Plus besoin de chauffage, il faut même ventiler. Ce n’est pas tant la température que le manque de lumière qui agit sur les cultures. »

 

Une oasis dans le désert

Des légumes verts, sains et frais au cœur de l’hiver, ça ressemble à un rêve qui devient réalité ! « Au Québec, pour l’instant, peu prennent les devants. Mais plus au sud comme dans le Maine et le Vermont ayant des climats similaires aux nôtres, plusieurs maraîchers l’expérimentent depuis longtemps et obtiennent d’excellents résultats, se réjouit M. Marcoux. On y va par essais et ajustements en utilisant le minimum de ressources et de technologies, le tout en phase avec notre objectif d’équilibre ! De plus, tirer des revenus l’hiver réduit notre charge de travail durant l’été. Trouver la bonne combinaison entre le travail, la famille et la vie personnelle était au cœur de nos réflexions initiales. Vivre décemment de ce métier en harmonie avec nos valeurs, c’est possible ! »

Mesclun, laitue, roquette, oignons verts, céleri, chou kale, épinards, etc. qui ne viennent pas du bout du monde, voilà une véritable révolution alimentaire nordique ! Et ce, grâce à des défricheurs passionnés. « Dès le début de notre entreprise, on tenait à notre mission éducative. Il ne s’agit pas seulement de nourrir les gens, mais également d’aider ceux qui voudraient emboiter le pas ! Une agriculture en santé au Québec, voilà un projet qui aide à traverser des périodes comme celle que nous vivons », conclut-il. 

Suivez-les de près ! Leur site regorge d’infos et d’espoir en quelque sorte. Et c’est bientôt le moment de s’inscrire pour les paniers estivaux. 

 

lejardindesfunambules.com

facebook.com/Lejardindesfunambules

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.