X
Rechercher
Publicité

Rencontre avec le Dr Stéphane Tremblay

Prochain arrêt : le 3 mai à Val-des-Sources

durée 29 avril 2023 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Val-des-Sources —La population de la MRC des Sources aura l’occasion de rencontrer le PDG du CIUSSS de l’Estrie, Dr Stéphane Tremblay, et son équipe le 3 mai, dès 19 h, à la salle Bénévole au 209, 8e Avenue, à Val-des-Sources.

Afin de se rapprocher des communautés locales et de dialoguer avec les différents acteurs du milieu, le PDG du CIUSSS de l’Estrie — CHUS ira à la rencontre de la population et des partenaires sur le territoire en tenant un total de neuf assemblées citoyennes (une par réseau local de services).

« C’est un moment pour échanger avec la population. Notre objectif, c’est vraiment de pouvoir écouter ce que la population perçoit du système de santé et des services sociaux en Estrie. Nous voulons entendre leurs besoins et leurs difficultés qu’ils ont d’avoir des soins et des services. Nous voulons aussi éduquer en montrant ce qui se passe de notre côté », de dire le Dr Tremblay.

Les personnes présentes ne doivent pas s’attendre à ce que le Dr Tremblay livre des engagements formels. « C’est vraiment l’échange et le dialogue qui seront mis de l’avant », insiste le PDG du CIUSSS de l’Estrie — CHUS.

« Nous allons à la rencontre des élus, des organismes communautaires et de la population pour voir comment on peut travailler avec eux sur des enjeux communs autour de la santé. C’est un rendez-vous que nous avions besoin à la sortie de la pandémie », souligne Karine Duchesneau, directrice générale adjointe au CIUSSS de l’Estrie — CHUS.

Dans les autres rencontres similaires, les résultats sont variables. À Sherbrooke, il y a eu une faible participation citoyenne. Moins de dix personnes ont pris part à l’activité. À Magog, entre 40 et 50 personnes se sont déplacées pour discuter avec le Dr Tremblay. À Coaticook, on parle de 80 personnes présentes. À Windsor, une cinquantaine de citoyens ont répondu à l’appel.

Les besoins sont très distincts selon le territoire. L’analyse est aussi très différente en ce qui a trait à l’organisation de services. Mais, toujours, ces rencontres se sont tenues dans le respect. 

« Nous comprenons qu’il y a des gens qui peuvent vivre des situations particulièrement difficiles. Ils peuvent ainsi l’exprimer. Nous sommes ici pour les écouter. Au final, tout le monde souhaite la même chose », soutient Mme Duchesneau.

À Windsor, outre les critiques adressées à l’endroit de l’accessibilité de la clinique sans rendez-vous, les personnes présentes ont entre autres questionné les dirigeants du CIUSSS de l’Estrie — CHUS sur la santé mentale, sur les médecins de famille, sur l’absence de médecins dans le secteur de Valcourt et sur la maladie de Lyme.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juin 2024 | 4h00

Une chaleur lourde au travail ne se prend pas à la légère

Actualités — L’Étincelle — En cette période estivale, le temps chaud peut représenter un danger pour la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs qui effectuent une tâche physique, à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour prévenir des accidents graves ou même mortels, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la ...

26 mai 2024 | 4h00

Le Déjeuner des policiers permet d’amasser plus de 8800 $

Richmond — Le quatrième Déjeuner des policiers de la MRC du Val-Saint-François a permis d’amasser 8808 $, une somme record remise à la Fondation québécoise du cancer.  Au total, pas moins de 145 déjeuners ont été servis par les agents de la Sûreté du Québec le mercredi 8 mai dernier, entre 7 h et 11 h, au restaurant La Vieille Gare de ...

21 mai 2024 | 4h00

3e édition de l’activité « Un tatouage pour la santé mentale »

Val-des-Sources — Le samedi 11 mai dernier, l’organisme communautaire La Croisée des sentiers de Val-des-Sources tenait pour une troisième édition, l’atelier de tatouage public, en guise de support à la cause de la maladie mentale. Comme l’événement ne cesse de gagner en popularité depuis ses touts débuts, les organisateurs ont décidé de tenir ...