Publicité

25 juillet 2021 - 04:00

Emplois d’été Canada : plus de 1 million $ pour Richmond-Arthabaska

Richmond-Arthabaska - Le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, annonce que pas moins de 198 organismes, entreprises et institutions publiques de la circonscription recevront une contribution financière dans le cadre du programme fédéral Emplois d’été Canada. Cela permettra l’embauche de 298 étudiants. C’est donc une somme record de plus de plus de 1 M$ qui sera injectée dans la région.

« Comme chaque année, les organismes à but non lucratif et les municipalités ont été favorisés. Cet été, nous avons également priorisé les entreprises les plus durement touchées par la COVID-19 dans le secteur du tourisme, de la culture, du sport et de la restauration », a expliqué le député de Richmond-Arthabaska.

Le programme Emplois d’été Canada s’adresse à des organismes sans but lucratif, à des employeurs du secteur public, ainsi qu’à des entreprises du secteur privé comptant moins de 50 employés. Créé en 2008, Emplois d’été Canada a pour objectif d’aider les employeurs à créer des emplois pour les étudiants durant la période estivale. Le financement est accordé en fonction des priorités locales de la circonscription établies par le député.

« Les étudiants et étudiantes sont dynamiques, travaillants et responsables. Ils sont indispensables à notre marché du travail. Nous avons besoin d’eux, particulièrement en cette période de pénurie de main-d’œuvre et de COVID-19. Il est important de stimuler leur embauche afin qu’ils puissent emmagasiner de l’expérience et contribuer à notre économie », a-t-il poursuivi.

M. Rayes tient à rappeler que les membres de son équipe et lui demeurent disponibles pour offrir de l’information en lien avec les différents programmes fédéraux. Il est possible de joindre le bureau d’Alain Rayes en écrivant à alain.rayes@parl.gc.ca ou en composant le 819 751-1375.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.