X
Rechercher
Publicité

La Coop de Stoke ouvre ses portes

durée 18 décembre 2023 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Stoke — Le mercredi 6 décembre, dès 6 h, le magasin général et sa station-service, situés au 381, rue Principale, a pour une première fois ouvert ses portes à Stoke. C’est le fruit de plus de dix ans de travail pour la Coopérative de solidarité des Stokois et des Stokoise.

La veille, pas moins de 120 personnes ont pris part à l’inauguration officielle de ce projet grandement attendu par la population locale. Il s’agit d’un investissement de 2,4 M$. 

« À ce moment, nous avons pu parler du potentiel de ce projet, maintenant devenu réalité, pour les Stokois et les Stokoises. Nous étions un village dans un désert alimentaire. Maintenant, ce n’est plus le cas », souligne Philip Mathieu, vice-président de la Coopérative de solidarité des Stokois et des Stokoises.

Les premiers pas de cette coopérative remontent à 2013. « Ça fait dix ans que le projet est en cours de réalisation. Il aura fallu beaucoup de persévérance pour se rendre à l’ouverture officielle. Nous avons emprunté un chemin rempli d’embuches. Il faut dire que c’est un ensemble de bénévoles qui a supporté le projet durant toutes ces années. L’écosystème de l’entrepreneuriat social est très complexe. C’est difficile d’y accéder », soutient le porte-parole de la Coopérative. 

Selon lui, les étoiles se sont vraiment alignées en 2021 avec l’arrivée de la nouvelle présidente Élisabeth Giroux-Cloutier. « Il y a eu la période de pandémie durant lequel le projet est tombé au neutre. Les perspectives financières étaient plutôt incertaines. En 2021, une nouvelle équipe s’est alors formée. Le but, c’était de mener le projet à bon port. Sous le leadership de notre présidente, nous avons réussi à faire en sorte que les conditions gagnantes étaient présentes », de dire M. Mathieu.

Au cours des dernières années, les citoyens de la place ont vu les commerces fermer un après l’autre. Auparavant, il y avait deux stations-service. Le restaurant a dû mettre un terme à ses activités. Le village ne pouvait donc plus compter sur ces trois commerces de premières nécessités. La municipalité était devenue un village où on ne fait que passer… 

« Il y a eu de gros développements immobiliers à Stoke. Il y avait des gens de partout. Ils cherchaient des produits de première nécessité sans les trouver. Dans ces conditions, aller faire l’épicerie à Sherbrooke était un véritable projet. Ça peut prendre jusqu’à 35 minutes pour y aller. Maintenant, nous passons d’un désert alimentaire à un endroit desservi par un service de proximité. C’est un changement vraiment très important », mentionne le porte-parole de la Coop. 

Sous la bannière Ultramar — Marché Express, le magasin général offrira à sa clientèle tous les produits que l’on retrouve dans un dépanneur avec essence. De plus, les gens auront accès à des produits frais et locaux, dont les fruits et les légumes, les viandes et les poissons. « Il y a un bon 20 % à 25 % des produits qui proviennent de la région. Nous en sommes très fiers », estime le vice-président. 

Le projet a été segmenté. « Pour l’instant, nous voulons un projet rentable. Dans l’esprit d’une coop, les profits sont réinvestis. La construction de logements sociaux est encore sur les planches, mais nous consulterons les membres avant d’aller de l’avant avec cet aspect », précise M. Mathieu.

Jusqu’à présent, la Coopérative compte quelque 520 membres, ce qui représente presque 25 % de la population de Stoke. « Dans l’idéal, ce serait d’avoir 100 % des personnes adultes de la municipalité », souhaite le vice-président.

Investissement Québec, Desjardins et la Fiducie du chantier d’économie sociale ont contribué au projet. 

« C’est un projet qui est là pour rester. Il est rentable et il comporte des bénéfices pour l’ensemble de la communauté. Ce sont des gens qui ont investi temps et argent dans un projet incertain. J’espère que ça pourra inspirer d’autres communautés en Estrie », termine le porte-parole.

La Coop emploie neuf travailleurs. C’est une équipe 100 % Stokoise. 

L’offre sera complétée dans les prochaines semaines avec l’installation d’une station de recharge pour voitures électriques, la mise en place d’un guichet automatique ainsi que des cases postales.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


17 juillet 2024 | 4h00

Val-des-Sources célèbre son histoire en grand

Val-des-Sources — Le samedi 6 juillet dernier marquait le jour exact du 125e anniversaire de la Ville d’Asbestos, devenue Val-des-Sources comme on le sait.  Bien qu’une pléiade d’activités ont lieu tout au long de l’année, le comité organisateur de la fête et les autorités de la ville avaient bien évidemment ciblé cette date comme point culminant ...

12 juillet 2024 | 4h00

Un parc aménagé à la Poudrière grâce aux scouts

Windsor — Grâce à une participation financière substantielle des scouts de Windsor, les autorités municipales ont inauguré le vendredi 28 juin un parc aménagé à la Poudrière.  Le parc comprend entre autres des tables en béton, un jeu de poches, un jeu de tic-tac-toe, un jeu de dames géant et une boîte à livres.  « Beaucoup de gens se rendaient ...

10 juillet 2024 | 4h00

La Ville de Windsor dit « non » au dynamitage

Windsor — De façon unanime, le conseil municipal de Windsor a refusé de donner son autorisation à du dynamitage lié au projet domiciliaire Place du barrage, dans le secteur Greenlay. Ainsi, le projet pourrait être retardé. Réunis en assemblée ordinaire le mardi 2 juillet, les membres du conseil ont ainsi rejeté la demande du promoteur, Sphère ...