X
Rechercher
Publicité

Saint-Denis complète le démantèlement de son service-incendie

durée 21 avril 2023 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Saint-Denis-de-Brompton — Avec l’abolition du poste de directeur de la sécurité publique et de coordonnateur des mesures d’urgence, la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton met un terme au démantèlement de son service-incendie.

L’actuel directeur de la sécurité publique et coordonnateur des mesures d’urgence, Stéphane Massé, quittera officiellement son poste le 4 mai prochain. 

« C’est vraiment une abolition de poste. Après l’application de l’entente avec Sherbrooke, nous voulions nous assurer avec M. Massé d’une bonne transition. Nous sommes maintenant dans la finalité », de dire le maire de Saint-Denis-de-Brompton, Daniel Veilleux.

L’entente avec la Ville de Sherbrooke a pris effet le 1er janvier 2023.

« Nous avons donc procédé à la vente des équipements et à la préparation de nos installations pour s’assurer que le tout soit conforme », poursuit le maire de Saint-Denis-de-Brompton.

Ainsi, le camion autopompe 2012 a été acquis par Sainte-Brigitte-de-Laval. « Ils ont également fait l’acquisition du véhicule de soutien pour transporter les gens. Les acheteurs étaient très contents. Il faut dire que le marché est favorable à la vente de ce genre de véhicule », ajoute M. Veilleux. 

Le véhicule d’autopompe 2006 a pris la direction de la Ville de La Malbaie. D’autres municipalités ont acheté les vêtements de pompier. 

Les autorités municipales n’ont pas encore le montant encaissé par ces ventes d’équipements. « Nous sommes actuellement dans la vente des plus petits articles. Le tout sera comptabilisé sous peu », raconte le premier magistrat.

« Nous sommes en réorganisation. Saint-Denis-de-Brompton est rendue à la croisée des chemins. Notre directrice générale, Liane Boisvert, a décidé de passer le flambeau. C’est une réorganisation majeure que nous allons faire. Nous allons voir quels sont les réels besoins de la municipalité. Nous voulons nous donner une vision à moyen et à long terme », 

Saint-Denis est dans une période décisive en ce qui concerne les infrastructures. « Nous sommes à la croisée des chemins en ce qui a trait à la croissance de la municipalité. Tout ça fait en sorte qu’il y aura de nouveaux postes. Heureusement, dans cette transition, nous avons la collaboration de Mme Boisvert, qui quitte le 2 juin, et de M. Massé. 

« Il est important de dire qu’il n’y a pas de chicane entre nous. La transition se fait bien. Tout le monde collabore », termine M. Veilleux.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


17 juillet 2024 | 4h00

Val-des-Sources célèbre son histoire en grand

Val-des-Sources — Le samedi 6 juillet dernier marquait le jour exact du 125e anniversaire de la Ville d’Asbestos, devenue Val-des-Sources comme on le sait.  Bien qu’une pléiade d’activités ont lieu tout au long de l’année, le comité organisateur de la fête et les autorités de la ville avaient bien évidemment ciblé cette date comme point culminant ...

12 juillet 2024 | 4h00

Un parc aménagé à la Poudrière grâce aux scouts

Windsor — Grâce à une participation financière substantielle des scouts de Windsor, les autorités municipales ont inauguré le vendredi 28 juin un parc aménagé à la Poudrière.  Le parc comprend entre autres des tables en béton, un jeu de poches, un jeu de tic-tac-toe, un jeu de dames géant et une boîte à livres.  « Beaucoup de gens se rendaient ...

10 juillet 2024 | 4h00

La Ville de Windsor dit « non » au dynamitage

Windsor — De façon unanime, le conseil municipal de Windsor a refusé de donner son autorisation à du dynamitage lié au projet domiciliaire Place du barrage, dans le secteur Greenlay. Ainsi, le projet pourrait être retardé. Réunis en assemblée ordinaire le mardi 2 juillet, les membres du conseil ont ainsi rejeté la demande du promoteur, Sphère ...