Publicité

13 janvier 2022 - 04:00

La nouvelle bibliothèque de Windsor sera construite en 2023

Par Ghislain Allard, Journaliste

Toutes les réactions 1

Windsor - Si l’on se fie au programme triennal d’immobilisation, la nouvelle bibliothèque de la Ville de Windsor ne sera pas construite avant 2023.

Dans le document explicatif du budget 2022 et du plan triennal d’immobilisation pour les années 2022, 2023 et 2024, les autorités municipales prévoient 2,5 M$ à la construction de la nouvelle bibliothèque, mais seulement en 2023. Rien ne figure dans la colonne 2022.

« Nous travaillons sur ce dossier avec le ministère de la Culture et des Communications. C’est un projet de 6 M$. Nous en sommes à nous pencher sur le montage financier et sur la demande de subventions », souligne Bruno Vachon, directeur général à la Ville de Windsor.

Dans ce sens, cette semaine, une rencontre est prévue entre le directeur général de la Ville de Windsor et les représentants régionaux du ministère de la Culture et des Communications. 

« Nous allons alors parler de demande de subvention », précise M. Vachon.

En fait, la Ville de Windsor espère une décision en 2022 pour une construction en 2023.

Actuellement, la bibliothèque est située sur la rue Saint-Georges, en face de l’église. La nouvelle bibliothèque sera construite entre l’école secondaire et la piscine municipale.

« C’est trop petit et ce n’est pas au goût du jour. C’est l’une des bibliothèques les plus utilisés. Elle dessert Windsor, Val-Joli et Saint-François », mentionne le directeur général.

1994

Avant 1994, Windsor ne bénéficiait d’aucun service de lecture publique. C’est à l’automne 1991 que les autorités municipales ont décidé de mettre sur pied une bibliothèque municipale autonome.

Tout est à faire alors : il faut aménager un local, acquérir la collection de documents, définir les besoins en informatisation, déterminer les différentes politiques qui devront régir le fonctionnement de la bibliothèque.

Le comité du centenaire de la paroisse St-Philippe suggère à la Ville de donner à la bibliothèque le nom d’un curé fondateur, Patrick-Dignan, considéré pour ses écrits comme le premier gardien de l’histoire locale. 

Il a été convenu que la bibliothèque serait logée dans une ancienne école, vieille de plus de 50 ans. La superficie totale de 500 m2 a été organisée avec originalité et imagination pour faire de la bibliothèque un lieu fonctionnel et agréable. 

La participation financière de la Ville de Windsor et du ministère de la Culture et des Communications du Québec a été considérable : plus de 720 000 $ ont été investis dans la rénovation et l’aménagement de la bibliothèque alors que 326 000 $ ont été alloués, en trois ans seulement, au développement de la collection.

Depuis son ouverture le 16 avril 1994, l’utilisation et la fréquentation de la bibliothèque ne cessent de croître. Le nombre grandissant d’abonnés indique que la bibliothèque constitue un service que les gens de Windsor et ont rapidement adopté.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • La ville de Windson en Estrie est une ville avant-gardiste depuis longtemps .
    Les Windsorois (oise) ont raison de la fierté de leurs patelin. Bravo à cette municipalité pour la rénovation de leur Bibliothèque qui ne cesse d'accroître au grand plaisir de leurs concitoyens.

    François Quarré - 2022-01-19 06:27