Publicité

21 décembre 2020 - 04:00 | Mis à jour : 23 décembre 2020 - 10:18

Nouvelles oriflammes d’hiver pour Richmond

L’art et l’ardoise à l’honneur!

Richmond - La Ville de Richmond est heureuse de dévoiler aujourd’hui une nouvelle série d’oriflammes hivernales qui orneront les rues de la municipalité à l’arrivée des premières neiges.

Ces oeuvres de l’artiste de la région de Richmond, Sandra Picken Roberts, sont riches de sens pour le conseil municipal. Peintes sur l’ardoise, si caractéristique à la région, elles rappellent l’histoire du seul endroit à avoir connu, à l’échelle du Québec et du Canada, une véritable ruée vers l’ardoise qui dura presque trois quarts de siècle. On retrouve toujours dans la ville cet exceptionnel patrimoine ardoisier, Richmond possédant d’ailleurs le seul musée au Canada y étant entièrement dédié. Ces oriflammes se veulent, elles aussi, un rappel du slogan de la Ville « Riche de culture, fière de nature ».

Les trois oeuvres artistiques peints sur ardoise représentent des symboles du patrimoine québécois, le cheval de trait, le hockey sur glace extérieur et la glisse sur luge. Le choix des oeuvres et le projet réjouissent particulièrement le maire de Richmond, Bertrand Ménard, pour qui l’arrivée de ces nouvelles oriflammes permettra de faire chaque année un beau passage des fleurs de l’été vers des paysages enneigés. « Nous avions précédemment travaillé avec l’artiste peintre Madeleine Lemire afin d’ajouter de belles couleurs à nos rues l’été et ainsi promouvoir notre fierté à la culture. Le choix de l’artiste et de ses oeuvres ne peut être plus représentatifs de notre culture. Madame Roberts est une artiste anglophone et ses oeuvres sur ardoise ont une résonnance toute particulière pour l’ensemble des élus. Elles ajouteront de la vie dans les rues parfois grises de l’hiver. Le conseil et moi-même souhaitons, par le fait même, célébrer cette diversité culturelle qui fait la force et la richesse de notre ville. Ces oriflammes seront succédées à la fin de l’hiver par celles de la SaintPatrick, célébrant l’un des quatre peuples fondateurs de notre ville. »

L’artiste Sandra Picken Roberts s’est dite « très honorée de participer à ce projet qui mettra en valeur le patrimoine et la culture de la région tout en lui permettant d’exposer, chaque hiver, ses oeuvres aux quatre coins de la ville de Richmond. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.