Publicité

22 novembre 2020 - 04:00

D’un bout à l’autre de la 138 pour un couple d’Asbestos

Asbestos - Des résidents d’Asbestos, Léo Geoffroy 83 ans et Solange Boislard 81 ans, ont fait un voyage en septembre 2020 au moment des couleurs d’automne.

Le voyage consistait à traverser la 138 est et se rendre jusqu’au bout soit au village de Kébaska. Ce périple devait durer environ 10 jours sur la route de la Côte-Nord.

C’était un de leur rêve de le faire parce qu’en 1978 ils avaient fait la 138 Ouest jusqu’au bout soit Vancouver. Le couple a donc parcouru le pays d’un bout à l’autre c’est-à-dire d’ouest en est.

Pendant le voyage de la Côte-Nord, Léo a fait la croisière des îles Megan en bateau. Solange ne pouvait pas le faire parce que le bateau n’était pas approprié pour elle. Ils n’avaient jamais fait la croisière aux baleines alors ils en ont profité pour la faire et heureux d’avoir pu la faire ensemble.

Il y a eu aussi la visite du village et du site de M. Gilles Vigneault. Dépassé le village de M. Vigneau il y a 40 kilomètres à faire pour se rendre à la fin de la route 138 est, mais il faut la faire à vitesse ralentie la route est en chemin de terre et roche. 

Heureux d’être rendu au bout de la route il y avait deux personnes qui les attendaient de Tourisme Côte-Nord qui eux étaient là pour la même chose qu’eux. Heureux hasard. Léo et Solange ont été photographiés afin d’être affichés sur le site internet de Tourisme Côte-Nord.

Sur la route du retour, la visite de Baie-Saint-Paul pour ses boutiques inédites s’imposait. L’Île aux Coudres pour en faire le tour et un petit tour au Casino de Charlevoix parce que depuis le confinement ils s’étaient contraints à ne pas aller nulle part.

De retour chez eux il y avait un téléphone qui les attendait d’une journaliste de la radio de Radio-Canada qui demandait à les interroger sur leur voyage. L’entrevue a bien eu lieu et elle est sur le site de la radio de Radio-Canada.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.