X
Rechercher
Publicité

Une après-pandémie fructueuse pour le Centre d’art de Richmond

durée 13 octobre 2022 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Richmond – Les responsables du Centre d’art de Richmond n’ont pas eu trop de difficulté à ramener l’organisme sur la voie de l’avant-pandémie. La vente de billets et les inscriptions à l’école de musique vont bon train en cette année de 40e anniversaire. 

Du côté de la vente de billets, trois spectacles affichent complets, soit ceux de Michel Pagliaro, le 15 octobre, du P’tit Béliveau, le 22 octobre, et de Fabien Cloutier, le 22 novembre.

« Nous avons trois spectacles qui sont à guichets fermés depuis quelques semaines. Ce qui est intéressant, c’est que ce sont des spectacles qui auront des clientèles bien différentes. Nous sommes très contents de cette situation. Ce sont des spectacles bien différents les uns des autres. Ça augure bien pour la 40e saison », souligne Shanelle Sauvé, coordonnatrice aux communications et aux événements au Centre d’art de Richmond.

En général, la vente de billets se déroule rondement au Centre d’art de Richmond. « C’est certain qu’il y a des spectacles moins populaires que d’autres. Mais c’est normal. Pour la plupart, la vente des billets va bon train. Nous voyons un grand intérêt pour la culture ces derniers temps. C’est vraiment encourageant », affirme Mme Sauvé. 

Par ailleurs, un spectacle a été ajouté pour le temps des Fêtes, celui d’Alain-François, le 9 décembre. L’auteur-compositeur et violoniste propose des classiques de Noël et du Jour de l’an, en plus de livrer des pièces inédites qui ont tout pour entrer dans la tradition. 

Les contes 

Pour la 40e saison, afin de perpétuer la tradition des contes au Centre d’art de Richmond, les gens peuvent profiter de l’offre spéciale : deux contes pour 30 $. 

« Mafane vous invite à prendre le thé lors d’une soirée sous le thème du déracinement, mais aussi du rêve et de la rencontre. Par ailleurs, l’Histoire et le mythe se côtoieront avec Julie Miller, qui accompagne magnifiquement ses contes à la harpe. Finalement, Véronique Bachand vous présente une œuvre documentaire et féministe qui aborde, avec aplomb et espièglerie, la question de la transmission intergénérationnelle », de dire Mme Sauvé.

Les gens peuvent donc se procurer un ou des billets pour deux spectacles de la série des Contes du réfectoire afin de bénéficier du tarif réduit.

École de musique

L’école de musique aussi se porte bien. C’est très concluant du côté des inscriptions pour la session d’automne. « Nous avons atteint plus de 80 élèves. C’est une très belle performance. Nous avons dû refuser quelques élèves en piano. Nous n’avions plus aucune disponibilité », mentionne la coordonnatrice aux communications et aux événements au Centre d’art de Richmond. 

Bien sûr, le 40e anniversaire du Centre d’art de Richmond n’est pas étranger au succès obtenu par l’organisme au cours des dernières semaines. « Les gens ont beaucoup entendu parler de nous. C’est évident que ça aide notre cause. Nous avons beaucoup de nouveaux élèves que nous n’avions pas avant. C’est la même chose du côté de la clientèle pour les spectacles. Oui, le 40e a eu un effet bénéfique sur nos résultats », estime Mme Sauvé.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


10 juin 2024 | 4h00

L’artiste Louise-André Roberge expose au CSSS des Sources

Val-des-Sources - Le regroupement des artistes vivant en ruralité (RAVIR), invite la population de la MRC des Sources et d’ailleurs, à découvrir les œuvres de l’artiste en arts visuels Louise-André Roberge lors de l’exposition « Portraits de femmes », qui a débuté le 7 mai et poursuivra jusqu’au 2 juillet prochain, dans le couloir de l’hôpital de ...

7 juin 2024 | 4h00

Un ouvrage jeunesse aux racines danvilloises

Danville - Autrice du livre Ma clé pour conjuguer paru en 2015 et destiné principalement aux élèves de deuxième et troisième cycle du primaire, voilà que la danvilloise Christiane Lacroix nous revient avec un tout nouvel ouvrage jeunesse. Appuyé de sa fille Sandrine Gaulin aux illustrations, le duo a lancé le 20 mars dernier, le livre intitulé « Les ...

5 juin 2024 | 4h00

De la politique… aux pinceaux

Val-des-Sources — Élue une première fois députée de Richmond sous la bannière libérale aux élections de 2012, celle qui aura servi avec conviction les électeurs de la circonscription jusqu’au scrutin de 2018, embrasse aujourd’hui une toute nouvelle passion.  Nous parlons bien évidemment ici de Karine Vallières, elle qui a depuis un certain temps ...