Publicité

8 mars 2021 - 04:00

La musique, un baume pour l’âme

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 1

Danville - La musique, la violoniste Véronique Turcotte, 42 ans, est tombée dedans quand elle était petite ! Dès l’âge de trois ans, elle joue ses premières notes avec cet instrument mythique qu’est le violon. Et l’intérêt de son œuvre tient à l’affinité qu’elle entretient avec les compositeurs classiques et modernes. Sa feuille de route est impressionnante ! Rencontre…

Native de Victoriaville, cette musicienne, professeure de violon, de chant et de piano, habite la région depuis 2015. « J’ai tout de même baigné dans la musique dès mon plus jeune âge, explique-t-elle. À une certaine époque, mon père était chansonnier et ma mère aimait beaucoup les arts. En plus des cours de musique à l’école, je prenais des leçons privées de violon et de piano. En principe, je devais suivre le parcours habituel d’une violoniste classique, mais des professeurs au secondaire m’ont proposé de nouvelles avenues. Je me suis jointe comme pianiste aux différents ensembles et combos de jazz de l’école. » Et mine de rien, cette ouverture a été un point tournant dans sa vie. Touchant à différents styles et genres musicaux, elle poursuit sa carrière, notamment comme violoniste dans l’Orchestre symphonique de Gatineau. Ses activités sont partagées entre la scène et l’enseignement. 

 

Vivre de son art

En art, on le sait, le chemin n’est jamais ­évident… « Avec l’enseignement, je peux en vivre, précise Véronique. Autant j’aime la scène, autant j’aime enseigner aux enfants et aux débutants. Il m’importe de leur permettre de bien démarrer en leur offrant une bonne technique de base. Dès l’âge de trois ans, un enfant peut apprendre le violon, et à partir de sept, il peut se mettre au piano, ses doigts étant assez longs. En temps de pandémie, j’offre mes cours en ligne. Et franchement, je suis chanceuse, car mes élèves me suivent malgré tout ! » 

Reconfinera, reconfinera pas ? Bien qu’elle caresse de nouveaux projets, madame Turcotte, elle aussi, jazze avec l’incertitude de notre époque. « Je prépare un album de chansons et violon, mais je n’ose pas avancer de date, déplore-t-elle. J’ai collaboré à de nombreux albums dans ma vie et celui-ci serait le premier en mon nom personnel. Un spectacle avec Ian Fournier est prévu au P’tit Bonheur de Saint-Camille au mois de mai. Généralement, j’offre aussi des camps d’été musicaux… Sous toutes réserves. » 

L’écouter donne envie de faire comme la ­cigale de la fable : chanter et danser tout l’été ! Classique, jazz, hip-hop et pop, son langage musical ratisse large pour le plus grand bonheur des mélomanes. 

facebook.com/veroniquevioloniste

veroniqueturcottemusique.ca

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • C'est precieux de decouvrir les trésors de talents qui font la beauté de notre coin de pays! Et beaucoup plus rafraîchissant de constater la passion et l'impact de ceux qui ne sont pas portés par les grosses machines mediatiques...Bravo Véronique xxx

    Maryse Montminy - 2021-03-10 16:59