Publicité

16 janvier 2021 - 04:00

Toujours croire en ses rêves

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Windsor - Lucie Corriveau, 59 ans, est l’auteure de trois romans. Pendant longtemps, l’idée d’être auteure ne lui avait jamais effleuré l’esprit tant elle doutait de ses capacités grammaticales! Mais des personnages sont venus habiter à un point tel son imaginaire qu’écrire est devenu naturel. Un ­besoin, un plaisir! Elle a réussi. Et c’est la plus belle des récompenses...

« C’est dans ma période de préménopause que j’ai ressenti l’urgence de plonger, précise-t-elle. J’étais comblée sur les plans professionnel et familial, mais cette envie d’explorer ma créativité était irrésistible! Répondre à ce besoin m’a ouvert les yeux sur mon infini potentiel. » Son sujet, elle le connaissait bien! La rencontre et l’amour au cœur de la dualité homme-femme. « Coiffeuse pendant 15 années, je suis bien au fait de la féminité; mais comme j’ai également travaillé en ingénierie et accompagné ma fille, membre d’une équipe de hockey élite, j’ai aussi goûté aux univers remplis de testostérone! Sans parler du fait d’avoir été la seule fille d’une famille comptant quatre garçons. » 

 

L’amour, le sexe et le hockey

Ainsi, elle s’est lancée en décrivant un monde qu’elle connaît bien. Raconter comment il est possible, malgré le fait de grandir et de travailler dans un milieu très masculin, d’afficher sa féminité. Et avec beaucoup d’amour, afin de sortir enfin des rapports dominant/dominé qui abîment si souvent les relations. Se retrouver au-delà des clichés et des stéréotypes, voilà le bonheur! « Une maison d’édition à qui j’ai présenté mon manuscrit s’y intéressait pour le faire circuler en milieu scolaire, explique-t-elle. Mais il aurait fallu que j’enlève les parties où mes personnages célèbrent leur sensualité. Il n’en était pas question! L’histoire en aurait été beaucoup dénaturée. Je l’ai donc publiée à compte d’auteur. » 

Tout un défi! D’autant plus que le graphisme, la révision, les photos, les mannequins et le papier proviennent exclusivement de Windsor. « J’y tenais mordicus, affirme-t-elle. Sans coaching ni rien, guidée par mon intuition, j’ai appris sur le tas, un parcours qui n’a pas toujours été facile. En effet, écrire est une chose, mais tout ce qui touche à la promotion de l’œuvre et de son auteure fait appel à de tout autres habiletés! » 

Ses romans sont disponibles en ligne sur son site. Profitez-en pour lire ses articles! Sa plume fort originale a de quoi séduire…

 

livreslc.com

facebook.com/Livreslc

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.