Publicité

15 novembre 2020 - 04:00 | Mis à jour : 18 novembre 2020 - 05:37

L’atelier du Père Vic !

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Stoke - La gestion intelligente et responsable de la forêt, Victor Jetté, 80 ans, connaît ça ! Il fabrique à la main de beaux articles en bois à partir d’arbres récoltés sur sa terre à bois de 100 acres située à Stoke. Son slogan, trouvé par son épouse, va comme suit : « S’éloigner du plastique une spatule à la fois ! »

D’où lui vient ce surnom, Père Vic ? « Je travaillais pour le comédien Michel Côté et on faisait des sentiers dans le bois, raconte-t-il. Chacun avait un nom. Il m’a dit : “Il faut en nommer un à ton nom !” C’est mon épouse qui l’a trouvé, et c’est resté ! » Le Père Vic aime bricoler le bois depuis longtemps : « Au début des années 1960, à Windsor, je faisais des jeux de pichenottes en bois ! Au départ, c’était un hobby. J’ai eu des entreprises, notamment dans l’excavation et le débosselage mécanique, je bricolais quand j’avais du temps. » D’ailleurs, il a fabriqué des outils de bois pour des travaux de réparation de carrosseries.

Faire flèche de tout bois

Ainsi, à partir de ses propres arbres, il réalise des pagaies de tire à l’érable, des planches à découper, des dessous de plats et de verres, des spatules, des ustensiles à salade, des plateaux de service, des cuillères à musique, des grattoirs pour barbecue, etc. Et il peut répondre à des demandes spéciales comme fabriquer une palette de bois pour four à pizza. « Si c’est faisable, je le fais ! », assure-t-il. Le tout vendu à prix très abordable. 

Les produits du Père Vic sont disponibles à son atelier de Stoke ainsi qu’à Kapuskasing, en Ontario. « C’est là que vit ma fille, ma gérante !, s’amuse-t-il. Hier, elle a vendu pour 500 $ d’articles ! Elle attend une livraison de cuillères creuses pour la soupe et les sauces. Je travaille là-dessus. Tous les jours, dès 8 h, je suis dans ma shoppe. J’aime mieux ça que de passer ma journée devant le téléviseur, à manger des chips et boire de la liqueur ! » 

La pandémie lui a fait louper deux expositions en Ontario et cinq au Québec. Son atelier reste néanmoins ouvert au public. « Mais pas trop de monde à la fois !, précise-t-il. Pandémie oblige. » Pour de bonnes idées-cadeaux, rendez-vous sur son site. Et touchons du bois pour que le Père Vic refasse des expositions bientôt !

perevic.ca

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.