Publicité

19 octobre 2020 - 04:00

La plume d’un Métis

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Windsor - Patrick Therrien, 58 ans, de Windsor, est un artiste qui exerce plusieurs disciplines à la fois et y excelle ! Compositeur, musicien, auteur, conteur, il publie un premier livre, La plume d’un Métis. Recueil de plusieurs récits sous forme de contes, il se veut un hommage à ses ancêtres algonquins et français. Le tout peuplé de personnages délicieusement colorés !

« C’est un conte musical, précise-t-il. Je le joue sur scène et j’offre le livre après le spectacle. Je suis d’abord musicien. J’ai commencé à l’âge de neuf ans et j’ai enseigné la musique pendant 33 ans ! En tout, j’ai réalisé six albums. »

Les histoires de son livre nous ramènent au début du 18e siècle. En plus d’être poétique, il se veut aussi un survol historique : « J’y parle du Traité de Montréal ou de la Grande Paix, signé en 1701. Cette entente mettait fin aux guerres entre les nations autochtones et allochtones sur les territoires de la traite des fourrures. »

Et les personnages, sont-ils sortis tout droit de l’imagination ou correspondent-ils à des personnes réelles ? « Plusieurs ont existé, affirme-t-il. Je m’inspire de mes lectures, de mes voyages, de mes aventures en forêt et de mes enseignements. » 

La quête intérieure

« En observant la nature, les personnages ramènent tout à l’intériorité, poursuit-il. Je fais pareil ! Quand je dis : “Mon chemin intérieur, profond. Mais… c’t’à genoux dans mon canot que j’entre vraiment en d’dans d’moé”, c’est un fait vécu ! Il m’importe de ramener des bases de la spiritualité autochtone, telles que le respect des croyances des ancêtres, de la nature et de la reconnaissance envers l’abondance ! Tout est interrelié. C’est l’esprit qui habite Tout ! Respecter la Terre, c’est respecter tous les êtres qui l’habitent. »

Pour rester dans le moment présent, souvent je r’garde les animaux. C’est drôle, hein ? Surtout les p’tits oiseaux. As-tu déjà r’marqué comment y sont présents ?, peut-on lire. Et Patrick Therrien est fort présent à son parcours tant initiatique qu’artistique ! « N’eut été de la Covid, j’avais une tournée prévue en Europe, confie-t-il. Ce n’est que partie remise. »

Pour assister au lancement, rendez-vous le 18 octobre à La Maison bleue du Parc Howard à Sherbrooke, de 11 h à 15 h.

facebook.com/patrick.therrien.501

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.