Publicité

11 juin 2020 - 04:00 | Mis à jour : 06:39

Une Fête nationale créative à Saint-François

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Actualités-l’Étincelle (RL) — Le comité organisateur de la fête de la Saint-Jean-Baptiste à Saint-François-Xavier-de- Brompton a tenu à célébrer le traditionnel rendez-vous annuel marquant fièrement la fête des Québécois, en dépit des contraintes occasionnées par le coronavirus. Tout

d’abord, au cours des prochaines semaines, de petits drapeaux du Québec seront insérés dans les publi-sacs et expédiés dans chacun des foyers de la municipalité de Saint-François. Une fresque représentant non seulement l’habitat et ses citoyens, mais également la force de sa jeunesse, en plus d’un clin d’oeil à l’impact de la Covid-19 cette année, sera peinte au parc de planches à roulettes par un artiste local. Un spectacle virtuel de musique sera aussi présenté le 23 juin et diffusé sur la page Facebook des loisirs de Saint-François ainsi que sur le site de la municipalité, vers les 20 h 30. Ce volet musical d’une durée approximative d’une heure trente minutes sera assuré par un duo professionnel formé de Sandy Grenier et Olivier Laroche.

Le président du comité de la fête nationale, M. Adam Rousseau tenait à remercier les partenaires de l’évènement. « À l’image de tout ce qui se passe présentement, c’est certain que la Saint-Jean sera particulière cette année. Il n’y aura pas de grand rassemblement comme à l’habitude, mais c’était très important pour nous de trouver une manière alternative de souligner la fête

des Québécois et faire perdurer la tradition qui date de plus de 40 ans à Saint-François. Pour ce faire, nous avons notamment pu compter sur l’appui financier de la municipalité de Saint-François, la ville de Windsor ainsi que de la part de M. André Bachand, député provincial et de celui du député fédéral M. Alain Rayes également.

Notre comité tient aussi à souligner l’engagement indéniable et l’implication de la centaine d’entreprises de la région, qui année après année nous accompagnent dans la réalisation de cet évènement. »

Bien qu’il se montre résilient face à la situation, M.Rousseau s’est tout de même dit déçu et surtout très surpris de voir que les sommes normalement remises aux différentes organisations municipales par le gouvernement du Québec pour l’organisation de cette fête, ont été réduites à néant cette année.

« Nous avons tenté d’obtenir des réponses par l’entremise de l’aide de la Société Nationale de l’Estrie, mais rien de concluant n’en est ressorti. Étant donné que nous débutons l’organisation de l’événement plusieurs mois à l’avance, il va de soi que nous avons dû faire des ajustements

importants à notre programmation cette année, et ce, avec tous les frais qui s’imposent.

C’est donc dire qu’en plus de certaines pertes financières déjà encourues en raison de la situation actuelle, l’absence de cette importante subvention de l’ordre de 5000 $ vient d’autant plus impacter l’organisation 2020. » A-t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.