Publicité

30 janvier 2021 - 04:00

Les Riders aux Grands Cœurs

Mireille Frégeau

Par Mireille Frégeau, Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 1

Windsor - Sous son look rebelle, Cindy Jackson, 35 ans, est une femme rayonnante des plus altruistes ! À preuve, elle remet une partie des recettes générées par ses entreprises à des gens dans le besoin. Selon elle, quand on est si privilégié, on doit rendre à la société. Coup d’œil sur sa façon bien personnelle de voir le monde…

Passionnée de moto, de travail et de chiens, Cindy dégage une puissante énergie vitale. En mars dernier, lorsque tout a dérapé avec la pandémie, elle a réalisé à quel point la situation pouvait être brutale, implacable, pour nombre d’entre nous. « La PCU n’avait pas encore débuté que j’entendais des gens dire qu’ils avaient faim, explique-t-elle. Je me suis dit : Cindy, tes affaires vont bien, partage donc ! Je me suis mise à faire des épiceries pour des gens qui n’avaient rien à se mettre sous la dent. » 

Sur sa lancée, elle a fondé un groupe de motocyclistes : Les Riders aux Grands Cœurs. « Notre mouvement compte déjà 357 membres, se réjouit Mme Jackson. Avec notre allure, nos tatouages, on en impressionne plus d’un ; pourtant, nous sommes des cœurs sur deux pattes ! Ce réseau me réfère ceux qui ont besoin d’aide. J’ai d’ailleurs des clients parmi ces motards. Ils m’encouragent en achetant mes produits. Les profits me permettent de redonner à la communauté. »

Mettre la main à la pâte…

Cindy est à la tête de six entreprises : vente de produits érotiques, de produits de santé (notamment pour la ligne Épicure), service d’entretien ménager, aide de prêts financiers et éleveuse éthique de chiens de race Dogue de Bordeaux. Elle ne chôme pas ! Sa générosité marque les esprits, dont celui de son frère Steeve Demers, qui la suit dans ses aventures d’entraide. 

« J’essaie de mettre un peu de baume dans le cœur des gens en difficulté, poursuit l’entrepreneure. Le 24 décembre, j’ai vécu mon plus beau don ! Mon chum s’est suicidé voilà deux ans dans un accident d’auto déguisé. Juste avant Noël, on m’a parlé d’une femme qui venait de perdre son conjoint dans un accident de la route. Tout dégringolait, elle n’arrivait plus à se nourrir. Je suis arrivée avec ma carte-cadeau d’épicerie et une autre pour sa fillette. Voir leurs sourires, voilà ma paye ! »

Son souhait ? « Avoir ma maison dans les bois et démarrer un refuge pour chiens. Un vieux rêve ! Je n’oublierai pas les humains pour autant ! », conclut-elle.

Pour suivre ses bons coups, tapez Les Riders aux Grands Cœurs ou Cindy Jackson Jackson sur Facebook.

Cindyjackson.epicure.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Aide de prêts financiers? C’est louche son affaire. Faut croire qu’il ne se passe rien de mieux à Windsor.

    Troy Tempest - 2021-01-30 13:55