X
Rechercher
Publicité

Le parc du Mont-Orford pourrait s’agrandir

Le BAPE tiendra une audience publique

durée 24 janvier 2023 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Estrie —Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) tiendra une audience publique sur le projet de modification de la limite du parc national du Mont-Orford. 

Le territoire visé par le projet de modification de la limite du parc national du Mont-Orford est localisé dans les MRC du Val-Saint-François et de Memphrémagog. Il se situe à l’intérieur des limites des municipalités de canton d’Orford, de Melbourne et de Racine, de la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton et de la ville de Sherbrooke. Il se trouve majoritairement au nord du parc national actuel et s’étend sur un axe nord-sud d’une quinzaine de kilomètres.

Ce projet prévoit principalement l’ajout d’environ 45,6 kilomètres carrés de terrains acquis par le gouvernement du Québec à la superficie actuelle du parc afin d’atteindre une zone d’aire protégée d’approximativement 105 kilomètres carrés. Le projet propose également le retrait de six parcelles de terrains, totalisant 0,02 kilomètre carré, qui serait cédées à la municipalité du canton d’Orford aux fins d’utilité publique. 

En plus de répondre prioritairement à une vocation de conservation, ce projet a aussi pour mission de mettre en valeur le parc national du Mont-Orford et de le rendre davantage accessible à la population, notamment pour la pratique d’activités récréatives, telle que la randonnée pédestre, ou nautique, grâce à la location d’embarcations. 

Les détails et les modalités de l’audience publique sur le projet seront prochainement diffusés par le BAPE. Son mandat prévoit le dépôt du rapport d’audience au plus tard le 30 juin 2023. 

Le projet émane d’une décision prise en 2006 par le gouvernement du Québec avec l’adoption de la Loi permettant d’assurer l’agrandissement du parc national du Mont-Orford, la préservation de la biodiversité de territoires limitrophes et le maintien des activités récréotouristiques. 

Cette loi prévoyait l’agrandissement du parc national pour compenser le retrait du centre de ski alpin et du terrain de golf. Le gouvernement a ensuite annulé l’appel d’offres concernant la vente de ces terrains en 2007 et les a réintégrés dans le parc national en 2010, tout en conservant l’objectif d’en agrandir la superficie.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


13 juin 2024 | 4h00

Le Festival Gourmand de Val-des-Sources dévoile sa programmation 2024

Val-des-Sources — Le 4 juin dernier, le tout nouveau comité organisateur du Festival Gourmand de Val-des-Sources a procédé au dévoilement de sa programmation en marge de la 45e édition de l’événement, qui se déroulera du 15 au 18 août prochain, sur le site du parc Dollard de la municipalité. Quelques modifications (notamment dû à la courte ...

9 juin 2024 | 4h00

Opération cinémomètre vivant dans les Sources

MRC des Sources  — Le mercredi 29 mai dernier, les policiers de la sûreté du Québec de la MRC des Sources se sont adjoint la collaboration d’élèves des écoles Notre-Dame-de-Lourdes à St-Adrien, ainsi que de La Passerelle à Val-des-Sources, afin de procéder à des opérations Cinémomètre vivant dans chacun des secteurs des établissements solaires ...

6 juin 2024 | 10h23

La Banque Nationale de Windsor ferme ses portes

Windsor - La Banque Nationale de Windsor fermera ses portes le 6 décembre prochain. Das ce sens, les clients ont reçu une lettre hier confirmant la fermeture de l’institution financière. « Ainsi, le 6 décembre 2024, les activités de votre succursale située au 155, rue Saint-Georges à Windsor seront relocalisées dans la succursale du 578, rue ...