Publicité

4 mars 2020 - 04:00

La concertation ValFamille lance un sondage auprès des jeunes de 12 à 25 ans jusqu’au 11 mars

Val-Saint-François – Les partenaires de la concertation ValFamille ont lancé le 24 février un sondage qui vise à mieux connaitre les besoins et les préoccupations des jeunes de 12 à 25 ans qui habitent sur le territoire du Val-Saint-François.

Les réponses serviront à présenter un portrait jeunesse aux organismes du territoire, dans le cadre de la démarche mobilisation jeunesse-famille initiée en septembre dernier grâce à un partenariat avec la Fondation Lucie et André Chagnon. «Nous souhaitons une grande participation, car plus il y aura de réponses, plus le sondage sera représentatif. Ainsi, les organismes pourront cibler des actions qui vont dans le sens des préoccupations, intérêts et besoins des jeunes», souligne Cathy Varnier, coordonnatrice de la concertation ValFamille.

Les jeunes de 12 à 25 ans sont donc invités à s’exprimer via un court sondage qui circule sur les réseaux sociaux et sur la page Facebook de ValFamille. On peut aussi le remplir via ce lien: https://fr.surveymonkey.com/r/MOBjeunesse.

Toutes les réponses resteront anonymes et la participation au sondage est volontaire.

The survey is also available in English : https://fr.surveymonkey.com/r/youthMOB.

Le sondage est ouvert jusqu’au 11 mars 2020. Pour encourager la participation, 3 cartes-cadeaux d’une valeur de 25$ seront tirées parmi les répondants. Pour plus de détails ou pour toutes questions: concertactions.vsf@gmail.com ou au 819-588-2280.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.