X
Rechercher
Publicité

Marie-André Fortin et le Projet Karibu : Une aventure inspirante pour les filles et les femmes

durée 8 août 2014 | 12h45

Val-Saint-François (RC) – C’est à l’automne 2013 que Marie-Andrée Fortin a planifié avec trois autres randonneurs pour la traversée de Montréal à Kuujjuaq en ski de fond. Le défi du Projet-Karibu a débuté durant l’hiver dernier pour s’achever au début du mois de mai 2014. Native de Thetford-Mines, la jeune femme qui a grandi à Richmond, fréquenté l'école secondaire de Windsor et demeuré à Melbourne est heureuse de partager cette grande réussite avec les communautés qui l'ont vu grandir.

Guide en tourisme d’aventure au plan professionnel, Mme Fortin est détentrice d’une attestation d’études collégiales (AEC) en tourisme d’aventure, d’un baccalauréat en éducation préscolaire et primaire auxquels s’ajoutent diverses formations, dont celle de première répondante en région isolée et de sauvetage en eau vive. Son expérience s’est accrue au fil des ans à travers divers voyages et séjour au Canada, en Amérique du Sud et en Europe.

Marie-Andrée Fortin relate sa récente aventure par le biais d’un texte et de quelques photos. Des renseignements additionnels sont disponibles sur les sites suivants : www.projet-karibu.com ; http://facebook.com/projetkaribu.
   

2000 km en ski de fond de Montréal à Kuujjuaq durant 130 jours
C’est en 130 jours que j’ai eu le plaisir de traverser le Québec en compagnie de trois autres guides en tourisme d’aventure. Cette aventure nous aura permis de vivre une expérience humaine et aller à la rencontre de notre vaste territoire. C’est avec beaucoup de fierté qu’aujourd’hui je communique avec vous notre réussite.

Températures extrêmes et ravitaillements
Notre expédition s’est déroulée dans un hiver qui ne nous a pas épargnés, nous avons vécu des températures allant de 5 à -55 degrés. Des semaines entières à skier sous les -30. Malgré toutes nos précautions, quelques morsures par le froid, le vent et le soleil nous ont buriné le visage.

Le Projet-Karibu a reçu des élans de générosité. Amis, parents, fans Facebook nous ont partagés temps, nourriture, ressources, contacts afin de progresser en toute quiétude vers notre destination finale. Notre chef d’orchestre à domicile, Andrée-Anne Collin, a réussi avec brio à coordonner nos six ravitaillements distribués sur le territoire québécois, soit par avion avec Max aviation, soit par véhicule. Des tonnes de nourriture nous sont parvenues afin de rassasier les milliers de calories dont nous avions besoin.

La progression et l’usure par le temps
La progression de l’équipe s’est faite selon Dame Nature qui nous a dicté nos droits de passage à travers la province. Nous avons vécu une période particulièrement difficile dans les Monts Otish. Alors que nous devions remonter la rivière Péribonka par ses rapides, l’équipe a manqué de précieuses calories dues au maximum de kg que nous pouvions nous faire parvenir par avion. La neige intensément accumulée au cours de l’hiver nous forçait à progresser en balayant de nos skis et traineaux les 40 centimètres qui ont rendu notre tracé des plus ardus.

Notre aventure nous aura laissé quelques marques de passage : l’usure de notre matériel utilisé tous les jours, l’usure physique en répétant des milliers de fois les mêmes mouvements ainsi que l’usure psychologique. Au fil du temps, l’exclusivité à trois autres personnes seulement durant quatre mois, les longues journées à skier ou encore les températures extrêmes nous auront affectés ou encore fait travailler sur nous-mêmes.

Hommage à Expédition 80 et atteintes des objectifs
Cette idée de traverser les 2200 km qui séparent Montréal de Kuujjuaq est née alors que le plein air ne portait toujours pas de nom. André Laperrière, reconnu dans le milieu de l’expédition et de la grimpe au Québec, a tenté en solo cette aventure à partir de 1976. En 1980, il réussit en équipe en compagnie de quatre autres hommes.

Dans l’équipe du Projet-Karibu 2014, nous sommes fiers de dire que nos objectifs sont atteints. Par ce projet, nous voulions partager notre passion de jouer dehors avec les petits et grands. Plusieurs fans Facebook ou encore à la radio nous aurons suivi durant notre expédition. Nous sommes allés et irons encore rencontrer les élèves et étudiants dans les écoles afin de partager notre folie des aventures en plein air, mais aussi de partager et échanger sur les saines habitudes de vie, la communication et le travail d’équipe. Même sous les -20, nous avons été assidus dans la prise de photos et de vidéo afin de vous présenter les images de notre chez nous dans nos futures conférences qui débuteront à compter de l’automne prochain.

Une femme dans l’équipe
J’ai été cette femme qui aura traversé le Québec à ski de fond. En toute humilité, je n’aurais pu le faire sans le support de l’équipe. Toutefois, j’espère que cette réussite démontrera ou inspirera filles et femmes à aller de l’avant dans toutes ces aventures dont nous pouvons rêver. Armée d’outils, de savoir-faire et être, je me suis lancée dans cette aventure corps et âme et j’en sors fière.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


13 juin 2024 | 4h00

Le Festival Gourmand de Val-des-Sources dévoile sa programmation 2024

Val-des-Sources — Le 4 juin dernier, le tout nouveau comité organisateur du Festival Gourmand de Val-des-Sources a procédé au dévoilement de sa programmation en marge de la 45e édition de l’événement, qui se déroulera du 15 au 18 août prochain, sur le site du parc Dollard de la municipalité. Quelques modifications (notamment dû à la courte ...

9 juin 2024 | 4h00

Opération cinémomètre vivant dans les Sources

MRC des Sources  — Le mercredi 29 mai dernier, les policiers de la sûreté du Québec de la MRC des Sources se sont adjoint la collaboration d’élèves des écoles Notre-Dame-de-Lourdes à St-Adrien, ainsi que de La Passerelle à Val-des-Sources, afin de procéder à des opérations Cinémomètre vivant dans chacun des secteurs des établissements solaires ...

6 juin 2024 | 10h23

La Banque Nationale de Windsor ferme ses portes

Windsor - La Banque Nationale de Windsor fermera ses portes le 6 décembre prochain. Das ce sens, les clients ont reçu une lettre hier confirmant la fermeture de l’institution financière. « Ainsi, le 6 décembre 2024, les activités de votre succursale située au 155, rue Saint-Georges à Windsor seront relocalisées dans la succursale du 578, rue ...