X
Rechercher
Publicité

Windsor sans pitié pour le Nordik Blades

durée 17 novembre 2022 | 04h00
Par Richard Lefebvre

Journaliste

Actualités-l’Étincelle —Les amateurs de hockey sénior de la LRH en région, étaient certainement fébrile à l’idée de voir Le Nordik Blades rendre visite au Wild de Windsor au Centre J. A. Lemay, vendredi dernier, dans ce qui devenait un nouveau chapitre des très attendus duels entre les deux formations présentes sur le territoire desservi par le journal Actualités-l’étincelle. 

Si les deux équipes connaissaient des séquences jusque-là, fort intéressantes, force est d’admettre que la brigade défensive de Val-des-Sources devait se montrer prudente face à la puissante attaque du Desjardins-Wild. 

Privé une fois de plus de quelques éléments réguliers, le Nordik Blades entreprit tout de même le match avec fougue, en inscrivant le premier but de la rencontre 30 secondes seulement après la mise en jeu initiale, alors que Michaël Cyr accepta les passes de Julien Trudeau-Perront et Charles Daunais, pour inscrire son premier de la campagne. Toutefois, bien décidés à demeurer maîtres chez eux, les troupiers de l’entraineur-chef windsorois, Sébastien Letarte, ont dès lors, pris les choses en main et ce ne fut là que le seul moment de réjouissance des visiteurs au cours de la rencontre. 

Avec trois buts en première, sept en deuxième et trois autres en troisième, le Desjardins-Wild a littéralement écrasé son adversaire par la marque de 13 à 1. Les deux gardiens du Nordik Blades, Jean-Sébastien Boucher et Alexis Verhoef, auront cumulativement fait face à un impressionnant total de 65 lancers de la part du Wild au cours de ce match. 

Plusieurs joueurs auront profité de cette soirée pour gonfler leurs statistiques personnelles et ce fut notamment le cas pour l’attaquant Samuel Grégoire, qui inscrivit deux buts et quatre passes pour six points, alors que Mykaël Létourneau et Brandon Farrell amassèrent chacun deux buts et deux passes. Mentionnons également la performance de l’arrière Yoan Rodrigue, lui qui s’est fait complice pour quatre filets des siens au cours la rencontre. 

S’il s’agit assurément d’une soirée à oublier le plus rapidement possible pour Val-des-Sources, il en va tout autrement du côté des vainqueurs, qui pourront ainsi continuer de faire grandir leur confiance et la synergie de groupe, en vue de la deuxième portion du calendrier. 

Lee deux équipes seront de nouveau en action ce vendredi, alors que le Nordik Blades se rendra du côté de Daveluyville, afin d’y affronter le JB à compter de 20 h 30, tandis que le Desjardins-Wild prendra quant à lui le chemin de la Beauce, pour rendre visite au DLC de La Guadeloupe à la même heure.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


13 juillet 2024 | 4h00

Cinq joueurs ramènent les honneurs provinciaux

Actualités-l’Étincelle — La classe provinciale masculine de balle lente à la classique Pif, prenait fin le jeudi 27 juin dernier, avec la présentation de la grande finale sur le terrain du parc Quintal de Sherbrooke.  Pour l’occasion, les formations Devco Bâtisseur et Influences CPA/Lapointe entrepreneur électricien de Sherbrooke en venaient aux ...

12 juillet 2024 | 4h00

Mission accomplie pour la 1re édition du Challenge de Tennis des loisirs

Danville — La température, pour la moins peu clémente de la longue fin de semaine de la fête du Canada n’aura pas réussi à dissuader les amateurs de tennis de se déplacer du côté de Danville, afin d’aller encourager les participants du challenge des loisirs, qui se déroulait sur le court adjacent au Centre de communautaire Mgr Thibault.  On ...

6 juillet 2024 | 4h00

Parcours plus qu’intéressant pour le Roadrunner/JN Auto à la Classique PIF

Actualités-l’Étincelle - Pour une troisième année consécutive, la formation de balle lente du Roadrunner/JN Auto du Val-St-François avait rendez-vous avec quelques-unes des meilleures équipes sur le terrain dans le cadre de la très courue Classique PIF de Sherbrooke.  Ayant eu un parcours écourté en raison de la pluie l’an dernier, ce qui les ...