X
Rechercher
Publicité

Olivier Picard met la main sur la fameuse coupe Memorial

durée 6 juillet 2022 | 04h00
Par Ghislain Allard

Journaliste

Windsor - Après avoir remporté la grande finale du tournoi, Olivier Picard, de Windsor, a porté au bout de ses bras la Coupe Memorial, l’emblème de l’excellence du hockey junior canadien.

Les Sea Dogs de Saint-Jean ont vaincu les champions de l’Ontario, les Bulldogs de Hamilton, par la marque de 6 à 3 la semaine dernière devant un TD Station plein à craquer, pour mettre la main sur la deuxième coupe Memorial de leur histoire, après la conquête de 2011. 

« C’est un moment vraiment incroyable. Nous avions perdu en série en première ronde. Nous avons changé d’entraîneur. Ça fait un mois et demi que nous nous entraînons de façon intensive pour ces quatre matchs. C’est vraiment le fun d’être récompensé pour tant d’effort », a souligné Oliver Picard, dans une entrevue accordée à Les Actualités — L’Étincelle. 

Les Sea Dogs avaient terminé la saison régulière sur une séquence de 15 victoires. Ils avaient ensuite été victimes d’une élimination surprise contre l’Océanic de Rimouski. 

Son équipe n’était donc pas favorite pour remporter le prestigieux trophée. « Nous savions en revanche que nous avions le club pour aller loin. Nous méritions d’être là », affirme le no 72 des Sea Dogs, visiblement très fier de cette grande victoire.

En final, un plan de match « simple » a pu faire la différence. « Nous avons travaillé fort et nous avons appliqué à la lettre la stratégie de l’entraîneur », explique le joueur qui habite toujours à Windsor.

Avenir

L’an prochain, il tentera de se trouver un poste de joueur de 20 ans. « Sinon, je vais sans doute prendre la direction de l’Europe. Cet été, j’aurai à prendre de grandes décisions », avoue Olivier Picard.

Dans une semaine, il recommencera à s’entraîner à Sherbrooke. Il possède aussi sa petite entreprise. « Je vais aussi travailler dans la compagnie appartenant à mon père (Atelier Lavoie) », ajoute-t-il.

Et la Ligue nationale ? « C’est mon rêve de petit gars. Mais, si je demeure réaliste, mon rêve de la LNH est terminé. L’entonnoir s’est aminci. Peu de joueurs réussissent à passer. Aller en Europe pour avoir une carrière là-bas est une option très intéressante », soutient l’ailier gauche. 

D’ailleurs, Marco Picard, le père d’Olivier entretient une grande fierté par rapport à son fils. « Il a quitté la maison à l’âge de 15 ans. Il a entre autres joué à Val-d’Or durant deux ans. Ce n’est pas croyable le nombre de sacrifices qu’il a dû faire pour se rendre là où il est rendu. Je suis très fier de mon fils », lance le père.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


6 juin 2024 | 4h00

Initiation à la pêche pour les jeunes à Ham-Sud

Ham-Sud — Le Centre des loisirs de Ham-Sud permettra à plusieurs jeunes de profiter d’une journée d’initiation à la pêche, le 8 juin prochain, dans le cadre du programme Pêche en herbe de la Fondation de la faune du Québec. Ce programme est réalisé en collaboration avec Canadian Tire, son partenaire principal, et le ministère de l’Environnement, ...

25 mai 2024 | 4h00

Retour de la journée d’initiation à la pêche

Val-des-Sources — Les membres du comité de pêche du Club Larochelle tiendront une nouvelle journée d’initiation à la pêche, principalement destinée aux jeunes de 6 à 17 ans, le samedi 8 juin prochain.  L’évènement gratuit pour la relève, se déroulera à compter de 8 h aux abords du Club de chasse et pêche Larochelle, soit au 231 du boulevard ...

12 mai 2024 | 4h00

Les gagnants du concours Trois étoiles basketball du Club optimiste d’Asbestos

Val-des-Sources -  Le Club Optimiste d’Asbestos a profité de l’occasion offerte par la présentation du tournoi de basketball du Mini Phénix, qui se tenait au pavillon sportif de l’école secondaire l’Escale le 8 avril dernier, pour y jumeler son concours Trois étoiles basketball.  Ce jumelage fut notamment rendu possible en raison du fait que le ...