Publicité

4 janvier 2022 - 13:59 | Mis à jour : 14:01

Un nouveau directeur général au Grand Prix de Valcourt

Par Ghislain Allard, Journaliste

Valcourt  - Guillaume Cayer-Richard assume maintenant les fonctions de directeur général du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt qui, après une année d’absence, se déroulera du 11 au 13 février prochain. Il succède ainsi à Véronique Lizotte. 

Ce sont des gens de son entourage qui lui ont suggéré de poser sa candidature comme directeur général au Grand Prix de Valcourt. « Je suis passionné de courses automobiles. D’ailleurs, je suis propriétaire d’une équipe de course sur terre battue (Richard Bros Racing Team) », souligne-t-il.

D’un point de vue professionnel, au cours des douze dernières années, M. Cayer-Richard a évolué comme spécialiste hypothécaire chez Desjardins. 

Il a également présidé durant douze ans le Tournoi national atome Mousquiri de Richmond. Il possède un élevage de chevaux de course dans le canton de Cleveland, en plus d’être propriétaire d’immeubles à revenus. 

« Toutes les forces de mon expérience correspondaient aux exigences du poste ouvert », affirme celui qui est diplômé en aéronautique.

Compte à rebours 

Et le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt approche à grands pas. « Je n’ai pas le luxe d’apprendre mon nouveau travail. Je suis en poste depuis le 6 décembre. Actuellement, c’est du sept jours sur sept. Malgré les restrictions sanitaires, nous continuons à œuvrer d’une façon très intensive », avoue le directeur général, en disant se concentrer sur l’essentiel du Grand Prix : les courses.

D’ailleurs, les spectacles à l’aréna ont été annulés. La direction se concentre sur les activités qui se tiennent à l’extérieur. 

Long terme

À 44 ans, M. Cayer-Richard se dit prêt à consacrer les prochaines années de sa vie au Grand Prix de Valcourt. « On ne prend pas ce genre de responsabilités pour seulement un an. Et il y a une équipe d’expérience sur le terrain. » 

Selon lui, il existe à l’heure actuelle des opportunités pour le Grand Prix, mais sans préciser lesquelles.

« Je pourrai aussi partager toute l’expérience que je possède en course automobile. Avec une organisation qui fête son quarantième anniversaire, c’est un mixte très intéressant », termine le directeur général du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.