Publicité

6 août 2020 - 04:01

Une résidente d’Asbestos inquiète de voir sa maison être possiblement démolie par la ville

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Toutes les réactions 3

Asbestos(RL) - Mme Geneviève Turgeon, une résidente du secteur des Trois-Lacs à Asbestos, affirme traverser des moments plutôt angoissants, alors que cette dernière risque de voir sa maison neuve être démolie par la municipalité. En effet, bien qu’elle tente de demeurer positive malgré tout, la dame a fait mention de cette éventualité dans une vidéo de plusieurs minutes diffusée sur sa page Facebook, le 2 août dernier.

En entrevue téléphonique avec le journal Actualités-l’Étincelle, Mme Turgeon, qui habite la région depuis quelques années déjà, nous confia son inquiétude quant au fait qu’à défaut de trouver un terrain d’entente avec les autorités de la ville prochainement, ses économies d’une vie pourraient être réduites à néant. Bien que le dossier fasse présentement les frais d’une analyse juridique, il nous fut tout de même possible d’apprendre que parmi les points en litiges, il est notamment question du délai de construction non respecté, alors que les travaux ne sont pas exécutés en dépit de l’expiration du permis en date du 6 juin dernier.

La résidente dit comprendre de bonne foi la situation, mais évoque une multitude de problématiques particulières vécues au cours de la dernière année et demie pouvant expliquer la situation. L’immobilisme causé par la pandémie, une double inondation et un changement de directives majeures au sujet du revêtement exigé par la ville sur un bâtiment adjacent à sa résidence principale fait tout partie d’une série d’impondérables ayant causé d’importants retards dans l’avancement des travaux. Ajoutons à cela une contamination récente de son puits d’eau potable par des coliformes fécaux pouvant, selon une simple hypothèse émise, potentiellement provenir du service d’égout municipal, mais aucune confirmation en ce sens ne fut encore faite pour le moment. « Je voudrais cordialement et simplement, avoir une rencontre avec la direction de la ville afin de premièrement statuer sur les causes d’inondations de mon terrain qui n’est pourtant pas riverain, régler la problématique de mon eau potable et en venir à trouver un terrain d’entente afin que je puisse compléter la construction de ma maison dans les prochains mois, sans que celle-ci ne risque de tomber sous le pic de démolisseurs éventuels. » De confier Mme Turgeon.

Cette dernière a par ailleurs lancé une pétition en ligne, afin de recueillir des appuis citoyens en vue d’une demande qu’elle désire soumettre de nouveau à la ville quant au renouvellement de son permis de construction pour une période d’un an ; avoir également accès aux rapports d’états du réseau des égouts et finalement obtenir une rencontre personnelle avec le maire d’Asbestos, M. Hugues Grimard. Du côté de l’administration municipale, on a préféré se garder de tous commentaires, soulignant qu’il n’est pas dans les façons de faire de la ville de traiter publiquement des dossiers dans les médias.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactions
  • il arrive que parfois que la vie sa ne fonctionne pas tout le temps comme on le voudrais et je crois que vous le démontrez clairement alors pourquoi nous n'avons pas de considération pour se cas si et bien pausons nous la question.

    Sylvain Maurice - 2020-08-07 22:07
  • Elle a un beau sourire pour une personne inquiète.

    Troy Tempest - 2020-08-10 16:01
  • Imagine avec la loi 61, tu n’aurais pas le droit de contestation !

    Léo Paul Thibeault - 2020-08-12 09:28