Publicité
23 mars 2020 - 12:00 | Mis à jour : 12:13

COVID 19 – État de situation pour les organismes communautaires de la région de l’Estrie

Sherbrooke – Le Regroupement des organismes communautaires (ROC) de l’Estrie désire faire le point auprès des médias sur la situation des organismes communautaires qui oeuvrent en santé et services sociaux dans la région. 

En tant qu’interlocuteur privilégié auprès du CIUSSS de l’Estrie - CHUS pour les organismes qu’il finance, nous désirons vous tenir informés des démarches qui ont cours actuellement, afin de favoriser une meilleure circulation d’information. Nous avons aussi reçu le mandat du CIUSSS pour tenter de tenir un tableau à jour des activités des organismes sur le territoire. Comme déjà mentionné, la majorité ont fermé leurs milieux de vie. Par contre, plusieurs maintiennent du support téléphonique. Les popotes roulantes, les services de transports médicaux nécessaires, les maisons d’hébergement travaillent fort pour demeurer ouverts. Ils ont des besoins particuliers en termes de matériel (notamment pour le travail de rue) et de services de garde. Des pressions sont faites sur le gouvernement en ce sens. 

Le ROC de l’Estrie a demandé la mise en place d’un comité avec le CIUSSS afin de faire le point hebdomadairement. Ce comité est composé de la directrice du ROC de l’Estrie, et pour le CIUSSS de l’Estrie - CHUS de la directrice de la qualité, de l’éthique, de la performance et du partenariat, de la cheffe de service à l’organisation communautaire et de l’équipe au Programme de soutien des organismes communautaires (PSOC). Nous avons une rencontre par semaine, tous les jeudis matin. 

De même, des canaux d’échanges ont été mis en place avec la directrice générale de Centraide, tout comme des rencontres statutaires hebdomadaires avec les 9 Corporations de développement communautaire (CDC) de l’Estrie qui font un travail local dans leur MRC respective. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.