Publicité
21 novembre 2017 - 09:38 | Mis à jour : 09:42

INAUGURATION DU PARC D’AFFAIRES DE LA 55

Allocution de Mme Sylvie Bureau, mairesse de Windsor

C’est un immense plaisir de vous accueillir aujourd’hui dans notre nouveau Parc d’affaires de la 55. Nous sommes fières de procéder à l’inauguration de ce Parc avec vous, citoyens, acteurs économiques et partenaires politiques.

Windsor est bien entendu associé à l’usine ultramoderne Domtar. Nous sommes bien heureux d’avoir un tel employeur, une telle entreprise sur notre territoire. Depuis toujours, les moulins ont profité de nos rivières pour s’établir ici et faire rouler notre économie.

Bien que l’on puisse avoir des entreprises d’envergure, nous travaillons toujours pour diversifier notre économie, pour garder nos entreprises locales ou régionales et pour attirer d’autres entreprises.

Nous sommes bien servis à Windsor, que ce soit par les Baultar, Herwood, Papiers couchés Atlantic, Location Windsor ou nos nombreuses PME. Il y a quelques années, nous avons aidé Portes Lemieux, aujourd’hui Masonite, à se relocaliser localement dans un premier espace industriel. Windsor a toujours été un partenaire pour les entrepreneurs. En fait, lorsque les entreprises locales sont en croissance, il va de soi que nous regardons avec eux les options possibles pour qu’elles demeurent chez nous.

Ainsi, la Ville a mis sur pied le Comité de développement économique de Windsor (CDEW) pour assurer l’accompagnement, le développement et l’implantation commercial et industriel.

Windsor est bien installée sur le bord de l’autoroute, à 10 minutes de Sherbrooke à 30 minutes de Drummondville, dans un axe très intéressant pour le développement économique. En y réfléchissant, ces accès autoroutiers devenaient tout un avantage. Nous pouvions développer notre économie, une zone industrielle intéressante, tout en évitant d’ajouter du transport lourd sur la rue St-Georges.

Ainsi, le Parc d’affaires de la 55 s’est présenté comme une nécessité, comme une solution logique pour garder nos emplois, nos entreprises, mais également pour en attirer d’autres. La Ville de Windsor a donc fait l’acquisition des terrains où nous nous trouvons présentement et avec le CDEW nous en faisons un pôle commercial et industriel majeur.

Le Parc d’affaires de la 55 c’est plus de 20 terrains commerciaux ; 1,3 millions de pieds carrés, dont 600 000 en façade autoroutière ; deux parties : une commerciale et une industrielle. Pour la Ville de Windsor, le Parc aura nécessité des investissements de 2,5 M $. Déjà, avec 26% des terrains vendus, nous parlons d’un retour sur investissement de plus 1,2 M $ pour la Ville.

Les entrepreneurs présents aujourd’hui sont la preuve que le projet est porteur. Le Groupe Laroche a déjà acheté la presque totalité des terrains commerciaux. Il y a quelques semaines, l’entreprise Pro-Diesel a choisi notre parc d’affaires pour construire ces nouvelles installations. Aujourd’hui, Gaétan Pélissier et son entreprise Profusion pourront continuer leur croissance, chez nous, à Windsor, grâce au nouveau parc. Nous travaillons également avec les élus présents aujourd’hui pour que le Parc puisse accueillir le nouveau poste de la Sureté du Québec, au cours des prochaines années, décision prise à la grande table de la MRC.

Au-delà de ces investissements, pour la Ville de Windsor et ses citoyens, le Parc de la 55 bonifiera l’offre commerciale locale et comblera une partie du déficit commercial. Avec une offre de service complète, adaptée aux besoins locaux, c’est l’ensemble de notre collectivité qui profitera des retombées économiques et de la création d’emplois.

Je crois que je peux le répéter, la Ville de Windsor est fière de ce nouveau Parc. Et, je suis certaine que nous serons appelés à nous reparler rapidement pour d’autres bonnes nouvelles liées à cette nouvelle zone industrielle.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.