Publicité
31 octobre 2018 - 04:00

Plus de 20 ans à célébrer la peur à Asbestos

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) - Depuis plus d’une vingtaine d’années maintenant, Reynald Pouliot, un résident d’Asbestos transforme sa cour et sa demeure en véritable maison hantée d’Halloween, et ce pour le plus grand bonheur des petits et grands. Devenu un incontournable du 31 octobre, la demeure du 37 rue du Filtre à Asbestos accueille, en plus des parents, une moyenne variant entre 450 et 500 enfants annuellement «On se base sur les petits sacs de bonbons que l’on remet aux enfants pour être capable de quantifier le nombre de visiteurs qui vient faire un tour dans notre univers de frissons.

Cela dit, les parents semblent y trouver également leurs comptent, car ils reviennent année après année.» D’expliquer fièrement monsieur Pouliot. Questionné à savoir d’où provenait son intérêt marqué pour cette fête, ce dernier expliqua qu’au départ il avait décoré son balcon de façon très sommaire avec une citrouille et de petits mannequins artisanaux dans le but de faire plaisir aux enfants, car il n’avait jamais vraiment célébré cette fête dans le passé. Or comme ce fût un succès de visites et de commentaires, il se mit à élaborer un décor plus important pour l’année suivante ce qui eut pour effet d’augmenter son intérêt du même coup.

Ainsi de fil en aiguille cela devint un projet annuel auquel Reynald Pouliot confère à présent l’ensemble du mois d’octobre en préparation. «J’essaie de diversifier le décor, le parcours et le type de mannequins d’année en année afin de garder la magie qui entoure cette journée. Cela nous fait un grand plaisir de voir que les gens s’amusent en venant faire un tour ici et en fin de compte c’est la raison principale pour laquelle on le fait et cela, depuis si longtemps.» De conclure le sympathique retraité qui est également musicien au sein d’un groupe très actif dans la MRC.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.