Publicité
3 juillet 2018 - 12:00

Les MRC de l’Estrie s’unissent pour le développement bioalimentaire

Stoke (RC) – En avril 2018, les sept MRC de l’Estrie (qui incluent la Ville de Sherbrooke), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) et la Fédération de l’UPA-Estrie ont conclu une entente sectorielle de développement.

Cette entente permettra de soutenir la réalisation de cinq projets issus des Plans de développement de la zone agricole (PDZA) locaux qui ont un impact sur l’ensemble des MRC de la région. Dans l’optique de cette mise en commun à l’échelle estrienne, les projets retenus ont été choisis en fonction de trois critères: économie d’échelle, efficacité accrue et meilleurs résultats.

De plus, il a été convenu d’évaluer la pertinence d’implanter une structure de concertation pour favoriser le développement du secteur bioalimentaire en région et, le cas échéant, de définir les modalités permettant la mise en place de cette structure.

Pour réaliser cette entente, les signataires investiront 1228907$ sur une période de trois ans. Cet investissement permettra la réalisation de projets évalués à 2178793$ et créera un effet de levier permettant de doubler la mise. Les promoteurs (dont les MRC) contribueront également en mettant à profit leurs ressources humaines.

«C’est près de 1M$ qui est investi par le gouvernement du Québec dans cette entente sectorielle de développement bioalimentaire voulue par les élus du milieu, acteurs de premier plan pour déterminer les priorités régionales. L’agriculture représente un des plus importants secteurs économiques de la circonscription de Richmond et même de l’Estrie».

Développement et soutien

Les projets financés par cette entente poursuivent plusieurs objectifs: le développement des compétences, notamment en gestion entrepreneuriale; le soutien à la relève pour les entreprises du secteur agricole; l’identification de filières offrant un potentiel de développement; l’élaboration d’une banque d’opportunité d’affaires; le soutien à la mise en marché des produits régionaux par l’affirmation de l’image de marque Créateurs de saveurs Cantons-de-l’Est. Cette image bénéficie de la participation des MRC de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi et de leurs contributions financières.

«Le secteur bioalimentaire joue un rôle significatif dans le développement économique et social de notre région estrienne. Il s’agit d’un secteur important pour lequel nous avons décidé d’agir tous ensemble, concrètement et maintenant!», affirme à la fois Hugues Grimard, président de la Table des MRC de l’Estrie et préfet de la MRC des Sources, en présence son collègue Luc Cayer, vice-président de la table et préfet de la MRC du Val-Saint-François.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.