Publicité
30 juillet 2017 - 04:00 | Mis à jour : 04:27

Belle surprise pour Jacques Sirois de St-Georges

Par Sophie Marais, journaliste

Saint-Georges-de-Windsor (SM) - En guise de reconnaissance pour sa grande implication dans la communauté, la députée de Richmond, Karine Vallières, a remis la Médaille de l’Assemblée nationale à Jacques Sirois.

C’est lors d’une messe tenue le 9 juillet dans le cadre du Festival d’été de Saint-Georges-de-Windsor que l’homme a accepté cet honneur.

«Recevoir cette médaille est un signe de reconnaissance hors du commun. C’est une belle surprise et ma femme m’avait caché ça», a témoigné M. Sirois.

Il faut dire que depuis plus de 30 ans, et entouré d’une équipe de bénévoles hors pair, ce passionné participe à la préservation du joyau que représente l’église de Saint-Georges-de-Windsor. Un projet de vie dans son cas. Au fil des ans, il y a eu des démarches entreprises pour la reconnaissance patrimoniale du bâtiment, puis les demandes de subventions afin de refaire le toit et la brique extérieure, tout cela en plus de l’entretien régulier des lieux. Pour que le financement soit au rendez-vous, il a fait preuve d’audace et a fondé le Marché aux puces et la Friperie en 2003, entreprises qui rapportent quelque 25 000 $ annuellement.

«C’est un autre bel exemple de développement durable dans la région, tout en aidant les gens dans le besoin», ajoute-t-il fièrement. Les Chevaliers de Colomb sont également ralliés à cette cause et ils versent la majorité des profits de leurs activités à la sauvegarde de l’église. Et c’est sans compter sur l’appui de la municipalité également.

«Mes petits enfants disent que mon travail, c’est l’église. Je ne raccrocherai pas mon tablier tant et aussi longtemps que ça ne sera pas terminé», a conclu M. Sirois, précisant qu’il reste encore une subvention souhaitée pour réparer les fenêtres d’ici les prochaines années.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.