Publicité
9 mars 2017 - 04:00

Les moyens de pression devraient débuter le 9 mars

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Suite aux moyens de grève établis par les services essentiels des fraternités dont l’employeur est membre de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ), la date du 4 mars initialement désignée pour le début des moyens de pression a été repoussée au 9 mars.

Au nombre des fraternités, celle des paramédics de la région de Windsor (Saint-Claude, Saint-François-Xavier-de-Brompton, Val-Joli et Windsor) à l’enseigne de l’employeur Dessercom suivra les consignes de la FPHQ.

Suite à la première annonce peu avant le début de mars, le responsable syndical de la FPHQ à la caserne de Windsor, Danny Dubord, tient à ce que la population soit bien servie et rassurée sur l’ensemble du territoire de la région de Windsor. « C’est au niveau des mesures administratives qui nous exercerons des moyens de pression», tient à préciser M. Dubord.

Durant la grève, les services suivants ne sont pas rendus :

Relations avec le public (service de relations communautaires);

couverture d’un festival, d’un salon d’exposition ou tout autre évènement du même genre ayant déjà un service de premiers soins sur place;

équipe affectée à la couverture d’un évènement sportif;

supervision de nouveaux stagiaires ou nouveaux stages d’observation, après la signature de la présente entente;

participation aux séances de formation internes dispensées par l’entreprise, à l’exception des cas prévus à l’article 51.9 LSST;

les équipes affectées à des transports inter hospitalier ne feront aucun retour d’escortes médicales, sauf si un patient est présent à bord du véhicule.

À ces mesures s’ajoute l’arrêt du lavage extérieur des ambulances, sauf pour des raisons de sécurité (lavage des fenêtres, des gyrophares, des miroirs, des clignotants ainsi que bandes réfléchissantes).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.