Publicité
3 mars 2017 - 12:00

Une belle rencontre énergétique avec David Robert-Baron

Par Ralph Côté, Journaliste

Saint-Denis (RC) – Organisée par le Comité culturel de Saint-Denis-de-Brompton, le prochain volet des Belles Rencontres accueillera David Robert-Baron le dimanche 5 mars, de 14 h à 16 h, au Centre communautaire Antonio Rhéaume.

L’activité permettra de rencontrer un touche-à-tout avide de découvertes et d'expériences, qui est également jeune propriétaire d'une maison écologique LEED. Si vous lui parlez d'une de vos passions, vous serez probablement l'initiateur de deux nouveaux champs d'intérêt pour lui : vous et votre passion.

Peintre, photographe, auteur et grand lecteur, il s'intéresse autant à la mécanique qu'à l'astrophysique. Certains de ses projets ont été présentés dans des galeries d'art, d'autres publiés dans des revues en Europe et en Asie. Il a voyagé sur tout le continent américain ainsi qu'en Europe et en Asie. Il a travaillé dans différents domaines. dont l'éducation, ce qui aurait pu le mener à aller enseigner au Cameroun. Mais les pas du jeune homme de 34 ans l'ont plutôt mené à Saint-Denis-de-Brompton.

Une date et un projet

Si vous parlez avec lui, il pourra vous étonner de bien des façons à partir d’une date particulière : le 25 septembre 2012. Pour lui, elle a été un point tournant dans sa perception du monde. Elle en fait déterminé le début d'une réflexion qui a mené à la construction d'un projet particulier : une maison écologique, sur le point d'obtenir la certification LEED. La première sur le territoire de Saint-Denis, sauf erreur.

C'est notamment dans le but de parler de ce projet que David Robert-Baron est invité aux Belles Rencontres. Pour le réaliser, il a d'abord rencontré des spécialistes du domaine qui l'ont aiguillé sur les notions à connaître pour réfléchir à son projet. Au cours des sept mois suivants, il a lu, recherché, étudié, dessiné et... il est devenu officiellement Saint-Denisien.

Aidé d'une équipe de personnes choisies pour leur savoir et leur ouverture d'esprit, il s'est alors lancé dans la construction d’un bâtiment hautement performant au niveau éco-énergétique. En fait, elle consomme moins de 1000 dollars d'électricité par année sans posséder ni chauffage d'appoint, ni système alternatif de production d'électricité. À moins 30 degrés Celsius, elle reste chaude sans utiliser d'électricité; en plein été, elle n'a pas besoin de climatiseur pour rester fraiche.

La rencontre du 5 mars sera l’occasion de poser des questions et de voir des photos de la construction et du résultat final. Du café, thé et biscuits seront offerts à compter de 13 h 30. Le centre communautaire est situé au 1485, route 222.   

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.