Publicité
18 février 2016 - 04:37

Journées de persévérance scolaire à Richmond

Richmond – Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (JPS) qui se déroulent du 15 au 19 février à la grandeur du Québec, des élèves de 4e année des écoles primaires du Plein-Cœur et Saint-Francis à Richmond, accompagnés par leurs enseignantes, ont tenu à poser un geste à la fois symbolique et significatif en se rendant porter le drapeau vert et blanc de la persévérance scolaire à l’hôtel de ville de Richmond, où ils étaient attendus.

Un moment d’échange entre élèves et élus

Les élèves ont reçu un accueil chaleureux de la part du maire Me Marc-André Martel. Devant le groupe d’élèves, il a exprimé l’importance de soutenir la persévérance scolaire des jeunes citoyens. Pour témoigner l’appui de la Ville envers les JPS, le drapeau a été immédiatement installé sur un mât afin d’être bien en vue dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville.

« C’est une belle visite, qui donne lieu à des échanges intéressants. En plus de sensibiliser les adultes, ce type d’activité est l’occasion pour les élèves de rencontrer un élu dans son environnement quotidien et de mieux comprendre le travail de ce dernier. C’est une sortie éducative pour tout le monde et c’est pourquoi nous trouvions important de nous impliquer de la sorte dans les JPS 2016 », considère Jocelyne Morel, directrice de l’école du Plein-Coeur.

« Nos élèves saisissent déjà l’importance pour leur avenir de rester à l’école et sont conscients du soutien qu’ils obtiennent tant à l’école qu’à la maison. L’activité d’aujourd’hui vise non seulement à renforcer ce message, mais à leur démontrer qu’au-delà de l’école, ce soutien s’inscrit dans le cadre d’un véritable effort communautaire. Grâce à leur rencontre avec le maire, nos jeunes ont pu constater l’importance que les élus accordent à l’éducation. La valorisation de l’éducation, au-delà de l’école, est un travail de collaboration », ajoute Louise Retchless, directrice de l’école primaire Saint-Francis.

« La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous ! »

La persévérance scolaire et la réussite éducative sont des thèmes importants tout au long de l’année. Les JPS représentent depuis 7 ans en Estrie l’occasion de rappeler que la persévérance scolaire n’est pas uniquement une responsabilité parentale et une responsabilité du milieu de l’éducation. D’où « C’est l’affaire de tous ! »  

Employeurs, gens d’affaires et élus ont aussi un rôle à jouer dans la réussite éducative, qui constitue un enjeu essentiel à la croissance économique des communautés. Il est important d’agir tôt et d’agir ensemble auprès des enfants pour avoir un réel impact sur leur parcours scolaire et leur persévérance. Un environnement propice, des modèles positifs et inspirants, un réseau de soutien et des services de qualité (santé, services de gardes, bibliothèques, parcs, aires de jeu, écoles, centres communautaires, etc.) contribuent au bon développement des jeunes. Comme le dit le proverbe, il faut tout un village pour élever un enfant.

La situation en Estrie

Au cours de la dernière année, et ce pour l’ensemble des commissions scolaires de l’Estrie, le taux de décrochage scolaire s’est arrêté pour la première fois sous la barre des 20 %. Quant au taux de diplomation (après 7 ans au secondaire, dans le réseau public), il est passé de 65,2 % à 73,5 % en dix ans en Estrie. Des données supplémentaires sont disponibles dans le rapport annuel 2014-2015 du Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.