Publicité
du 11 novembre 2017 au 11 novembre 2017

Une histoire de musique américaine à Saint-Camille

Saint-Camille — C’est à partir de vieilles chansons tirées du répertoire folk et blues de l’époque, d’extraits d’œuvres littéraires et de ses propres textes que Thomas Hellman offre le spectacle «Rêves américains, de la ruée vers l’or à la Grande crise».

Sous une mise en scène de Brigitte Haentjens, le trio de musiciens et de voix, avec Olaf Gundel (banjo, guitare, piano, percussions, dulcimer) et Sage Reynolds (contrebasse), explore l’américanité et le rôle de l’art qui donne un sens au chaos.

Né à Montréal en 1975, d’un père américain et d’une mère du sud de la France, Thomas Hellman a six albums à son actif, en français et en anglais. Ceux-ci lui ont valu de nombreux prix, dont le prix Félix-Leclerc au Québec, et, à deux reprises, le Coup de Cœur de l’Académie Charles-Cros en France. Il travaille sur de nombreux projets parallèles, musique pour enfants, composition pour le cinéma et le théâtre, et a publié des nouvelles, des essais et des poèmes dans diverses revues littéraires canadiennes. Thomas est également chroniqueur pour la radio de Radio-Canada.

En marge de son concert, Thomas Hellman propose un atelier-conférence où il présente les personnages qu’il incarne sur scène et aborde des thèmes tels que l’américanité, l’histoire de la musique folk, blues, gospel et le rapport entre la musique et la littérature.

Thomas Hellman sera sur la scène du P’tit Bonheur de Saint-Camille le 11 novembre prochain dès 20h.