Publicité
14 février 2020 - 04:00

La tempête de neige a perturbé l’horaire du tournoi Mousquiri

Richmond (GM) – Pour la première fois de son histoire vieille de 57 ans, le comité organisateur du Tournoi national atome Mousquiri n’a pas été en mesure de présenter les cérémonies prévues lors de l’ouverture officielle vendredi dernier, en raison de l’importante tempête de neige qui s’est abattue sur l’Estrie.

Les quelques 50 centimètres de neige qui sont tombées sur la région, ont également forcé les organisateurs à annuler le match qui devait opposer le Promutuel du Val-St-François et les Huskys de Cowansville, ceux-ci ne pouvant se déplacer et mettre leur sécurité en jeu.

« Il a fallu prendre une décision en après-midi et il n’y avait aucun risque à prendre. Nous avons donc décidé d’annuler le match de classe A, tandis que les activités prévues lors de la cérémonie d’ouverture ont été reportées au dernier dimanche du tournoi, et elles seront converties en cérémonie de clôture, a expliqué le président du tournoi, Guillaume Cayer-Richard. Malgré tout, lorsqu’on considère la situation, nous avons été chanceux car seulement un match sur les 11 prévus dans le calendrier de cette journée n’a pu être joué. Toutes les équipes étaient présentes dans la classe BB pour y disputer leurs parties. Nous avions un plan B et l’horaire a été respecté », a-t-il ajouté. 

Mentionnons que les équipes qui jouaient des matchs vendredi dernier provenaient de différents coins de la province (Beauce, Outaouais, Basses-Laurentides, Montréal. Lanaudière, etc.). Elles avaient prévues le coup en arrivant jeudi soir ou tôt dans la matinée vendredi dans différents motels de la région estrienne. 

Cérémonies

C’est donc dire que les activités de la cérémonie de clôture se dérouleront le dimanche 16 février à partir de 13 h 30. À cette occasion, le comité organisateur procédera à la remise du trophée Jean Dion-Gérard Martel aux bénévoles de l’année, Yvon Tremblay, Chantal Bernier et Jean-Pierre Flamand, ainsi que le prix d’Excellence René-Thibault à Mme Manon Morin.

Le président d’honneur Gilles Levasseur qui, soit dit en passant, n’a pas manqué beaucoup de matchs depuis le début du tournoi, sera aussi honoré. 

Premier champion dans la classe BB 

Pour en revenir à la compétition, mentionnons que le premier champion a été couronné dimanche, soit dans la classe BB. Tel que prévu, les Lynx de Haute-Beauce ont confirmé leur réputation comme étant l’une des meilleures équipes de la province dans cette classe, en prenant la mesure des Élites de l’Est de Montréal au pointage de 4-1. En ronde demi-finale, Haute-Beauce avait éliminé le Phoenix (1) de Sherbrooke au compte de 8 à 2, tandis que les finalistes avaient disposé des Voltigeurs (1) de Drummondville, 3 à 2.

Les champions du tournoi ont remporté le trophée perpétuel Roger Martel présentée par sa fille Nicole, ainsi que la bannière Daniel-Ménard remise par son fils Jean-François et le président d’honneur, Gilles Levasseur. Les gagnants ont aussi reçu des médailles d’or, une gracieuseté de Mme Lorna Lyster et remises par Manon Giguère et Joey Lyster. Les perdants ont reçu des médailles d’argent.

La compétition se poursuit toute la semaine alors que beaucoup de nouvelles équipes feront leur entrée dans la classe AA. À noter que les quatre dernières finales auront lieu le dimanche 16 février à partir de 12 h 20 dans les classes AA, C, B et A.

Pour en connaître davantage sur le déroulement de la compétition, les gens peuvent consulter le site internet du tournoi, au www.mousquiri.com.

 

Source et texte et photo : Guy Marchand pour le tournoi Mousquiri.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.