Publicité
1 novembre 2018 - 04:00

Un premier revers en temps règlementaire pour le Desjardins-Wild

Windsor – Il n’y a pas que les Cantonniers de Magog qui ont subi un premier revers en temps règlementaire. Le Desjardins-Wild a subi le même sort en s’inclinant au compte de 7-3 contre les Sportifs à Joliette, le samedi 27 octobre dernier.

Privés de plusieurs réguliers et avec plusieurs réservistes en uniforme pour la troupe de Simon Robidas, le défi était de taille face à une formation qui a changé complètement de visage suite à l’arrivée de Gaby Roch et d’André Lachance à la direction hockey.

Sept joueurs différents ont déjoué les gardiens Louis Ménard et Kevin Ladouceur qui ont fait face à un barrage de 49 lancers, dont 20 en deuxième période. Jordan Éthier (3e), Miguel McKinnon (1er), Rock Régimbald (4e), David Fortier (3e), Jean-Philippe Caron (4e), David Roch (1er) et Nicolas Larocque-Marcoux (4e) ont inscrit les buts des vainqueurs.

Tommy Lapierre a continué sur sa lancée offensive en marquant deux buts pour porter son total à sept. Charles Marcoux a complété le pointage avec son premier de la saison avec moins de quatre minutes à jouer. Les Windsorois ont dirigé 29 lancers vers le gardien Frédéric Piché. Quant au volet des bagarres, Martin Trempe et André Thibault ont jeté les gants face à Olivier Beaudoin et Guillaume Coudé-Tremblay.

Le Desjardins-Wild demeure cependant au premier rang du classement de la Ligue de hockey senior AAA du Québec avec neuf points. Les formations de La Tuque, du Cap-de-la-Madeleine et de Nicolet suivent de très près avec huit et sept points. Windsor et Joliette se retrouveront le vendredi 2 novembre, dès 20h30, au Centre J.-A.-Lemay. L’équipe locale compte sur les partisans pour retrouver le chemin de la victoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.