Publicité
5 octobre 2018 - 04:00

Le slogan de la nouvelle saison : Soyons Wild avec notre Desjardins-Wild!

Windsor (RC) – C’est avec cette devise que l’équipe windsoroise était réunie au Resto Pub du St-Gab’s à l’occasion d’un 5 à 7 qui se tenait le jeudi 27 septembre. L’occasion était de présenter les membres de l’équipe en présence du directeur général Joé Robert de la Caisse Desjardins du Val-Saint-François qui assure de nouveau la commandite majeure du club. La mairesse de Windsor était sur place parmi les partisans et invités.

D’ici peu, le Desjardins-Wild de Windsor amorcera sa saison2018-2019 le vendredi 5 octobre, à 20h30, alors que le Condor de Nicolet sera le visiteur au Centre J.-A.-Lemay. Cette rencontre marquera le début de la saison régulière du Wild et des 9 autres formations de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Pour le président du conseil d’administration de l’équipe, Benoit Lefebvre, la seule équipe de l’Estrie dans ce circuit provincial veut de meilleurs résultats que la saison dernière. «La ligue offre un niveau de jeu encore plus relevé que jamais et les amateurs s’attendent à ce que leur équipe soit compétitive. Nous voulons beaucoup plus que sept victoires et tout le monde mettra les efforts pour que nous ayons du succès cette saison. Avec les foules que nous avons à nos matchs, ils méritent d’avoir un spectacle de qualité et des victoires.»

Tel que mentionné par le président, Benoit Lefebvre, le Desjardins-Wild n’a remporté que sept matchs sur 22 en saison régulière en 2017-2018. En séries, après avoir éliminé la formation de Donnacona en deux parties dans la série de qualification2 de 3, le Wild a été éliminé par les Loups de La Tuque en cinq parties. Ces derniers ont perdu en finale contre le Bellemare de Louiseville.

Vétérans et hommes forts

«Nous avons travaillé très fort, encore une fois, pour améliorer notre formation, selon le directeur général, Samuel Meunier. Nous aurons un bon mélange de joueurs agiles et habiles. Nous avons travaillé fort pour combler des lacunes à certains niveaux. L’arrivée de vétérans comme Philippe Bolduc et Tommy Lapierre va nous aider grandement. Nous avons quelques hommes forts qui connaissent bien leurs rôles afin d’entourer et protéger nos bons joueurs, dont Martin Trempe qui est heureux de revenir jouer à Windsor. Et nous allons toujours regarder pour améliorer l’équipe comme nous l’avons fait dans le passé», d’ajouter le directeur général.

Quant à l’entraîneur-chef Simon Robidas, il a au départ remercié les invités, les amateurs présents, ses collègues à la direction et les joueurs de son équipe. Peu enclin aux discours, son message est clair: «Je veux stabiliser l’équipe, progresser, respecter notre plan de match et avoir le plaisir de bien jouer». Robidas est au fait que le niveau de jeu de la ligue est plus fort qu’il ne l’a jamais été. La clé, c’est de se donner à fond de la première à la dernière minute de jeu tout en respectant le plan de match.

En attendant le match d’ouverture du 5 octobre, il restait pour le Desjardins, une série aller-retour contre les Maroons de Waterloo le 28 septembre, suivi du samedi soir pour compléter le calendrier préparatoire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.